Comment et sur quoi communiquer en cas de crise : Avis de Kamal Taibi, Managing Directeur de PR Media
21 juin 2010
Brahim Habriche (1784 articles)
0 Commentaire
Partager

Comment et sur quoi communiquer en cas de crise : Avis de Kamal Taibi, Managing Directeur de PR Media

En période de crise, il faut parler vrai et court.

Toute entreprise, quelle que soit son activité, est susceptible de se trouver à un moment donné confrontée à une crise. Or cette dernière se déclare souvent par l’intermédiaire des médias. Il suffit d’un article ou tout simplement d’une rumeur pour que l’image de l’entreprise soit affectée. La multiplication des canaux d’information (radio, télé, presse, réseaux sociaux…) ne fait qu’amplifier la situation. Malheureusement, beaucoup d’entreprises ne sont pas préparées à ce genre de situations y compris les multinationales. Du coup, le risque peut être important pour l’entreprise. On a bien vu des cas où des managers se sont faits licencier ou sanctionner suite à des situations mal gérées.
Ainsi, notre agence a géré à plusieurs reprises des situations pareilles. Dans ce genre de cas, notre premier réflexe  était de constituer une cellule de crise avec les personnes concernées au sein de l’entreprise.
Après analyse de la situation, il a fallu mettre en place un plan de communication adapté à chaque cible à savoir les institutions publiques ainsi que l’opinion publique.
En général, la bonne stratégie consiste à réagir vite. Mais encore faut-il être bien préparé.
Trop souvent, on voit que les médias savent aller rapidement à l’information alors que les entreprises mettent du temps pour réagir, surtout lorsque les remontées d’information obéissent à une organisation et à une hiérarchie, souvent bloquantes en cas de crise.
D’où le besoin d’anticiper et d’avoir les outils et les porte-parole rompus à la tâche.
Il suffit de voir comment la communication a été gérée lors de la suspension des vols aériens suite à l’éruption du volcan islandais. C’était une communication gérée à l’heure, notamment au Maroc.
Pour les entreprises, il s’agit d’identifier les différents points d’une activité ou d’un processus où l’entreprise est exposée le plus, et où l’éventualité du risque est grande.
Dès lors, on établit un ensemble de scénarios avec des réponses adéquates.
Parfois, certaines entreprises intègrent les agences spécialisées en communication dans les cellules de crise afin d’établir une stratégie de communication en cas de problèmes.
En tout cas, il faut privilégier la transparence. C’est parler vrai et court.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *