Coaching et management : Avis de Karim El Ibrahimi, DG du cabinet RMS
14 avril 2017
Lavieeco (23973 articles)
0 Commentaire
Partager

Coaching et management : Avis de Karim El Ibrahimi, DG du cabinet RMS

développer une posture de manager coach est un apprentissage qui se fait tout au long de sa carrière. Cela demande des efforts permanents. le manager coach a intérêt à savoir déléguer, donner des feed-back, s’assurer que son message a été bien compris par son interlocuteur, suivre la progression du potentiel de ses collaborateurs…

Je crois au coaching et à l’accompagnement des managers. C’est loin d’être un effet de mode ! A tout moment de notre vie professionnelle et même privée, nous avons besoin d’un œil externe parfois critique.

En recourant au coaching, les managers apprennent à prendre de bonnes décisions. Il ne faut pas oublier que dans un environnement en perpétuel changement un manager qui a le nez sur le guidon risque fort d’accumuler les contre-performances. C’est dire qu’il est impératif de se débarrasser des tâches opérationnelles et parfois très rébarbatives pour se concentrer sur la stratégie à même de permettre d’éviter les écueils.

Le coaching intervient généralement pour accompagner des phases de changement, de transition, comme par exemple lors d’une réorganisation ou encore lorsqu’un dirigeant se retrouve en charge d’un périmètre managérial élargi.

Personnellement, j’ai fait appel à un coach lors d’une phase de développement. J’avais besoin de plus de hauteur pour mettre en place une vision stratégique du cabinet.

Je l’ai fait également lors des évaluations annuelles pour mieux définir une nouvelle vision RH.

Dans notre métier, nous avons besoin d’être guidés sur les meilleures pratiques de la place.

D’autre part, il faut également adopter une attitude de manager coach vis-à-vis de son équipe.

L’idée est d’aider chacun à tirer le meilleur de lui. Cela consiste à ne plus fournir des solutions toutes faites, et de créer ainsi des situations de dépendance. Souvent, les managers pensent qu’il est généralement plus rapide et plus simple de dire à quelqu’un quoi faire, voire de le faire soi-même, que de lui donner la possibilité de résoudre le problème.

D’un autre côté, développer une posture de manager coach est un apprentissage qui se fait tout au long de sa carrière. Cela demande des efforts permanents. Le plus important c’est de faire le deuil de sa toute puissance et de son pouvoir sur les autres, mais aussi d’accepter de fournir des efforts sur soi et participer au processus d’autonomie des collaborateurs tout en acceptant les différents niveaux d’autonomie. Ce rôle de pédagogie demande du temps, de la réflexion, et de la communication. Pour cela, le manager coach a intérêt à savoir déléguer, donner des feed-back, s’assurer que son message a été bien compris par son interlocuteur, suivre la progression du potentiel de ses collaborateurs…

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *