Cadre marocain : Avis Aziz Taib, Ex DRH – consultant RH
29 décembre 2016
Lavieeco (23291 articles)
0 Commentaire
Partager

Cadre marocain : Avis Aziz Taib, Ex DRH – consultant RH

Nous vivons des changements qui laissent forcément des traces sur notre mode de vie.

Aziz Taib
Ex-DRH et consultant RH

Depuis quelques années, nous vivons de grands changements, ce qui laisse forcément des traces tant sur notre mode de vie que sur notre façon de travailler et notre façon d’appréhender notre environnement social. De toute façon, les cadres restent généralement attentifs à leur environnement et sont prêts à faire des sacrifices quand il le faut face aux mutations sociales.

Aujourd’hui, beaucoup pensent que leur statut en tant que cadre est associé à la notion de mérite. Pour eux, l’investissement dans des études poussées, l’expérience et les responsabilités assumées sont autant de raisons justifiant ce statut. Ce dernier exige des efforts constants pour se maintenir, voire évoluer et dans tous les cas pour répondre aux exigences du monde professionnel.

Les attentes des cadres ont aussi beaucoup évolué en termes d’évolution de carrière, et je parle surtout de la nouvelle génération qui est plus exigeante. Ils attendent davantage d’être challengés par leur entreprise, veulent assumer rapidement des postes de responsabilité, être reconnus et respectés, sans parler de la composante salariale qui reste au cœur de leurs préoccupations.

L’une des caractéristiques principales est l’impatience: l’impatience de progresser, d’apprendre de nouvelles choses…

On ne peut pas dire que cette génération a changé la donne en matière de relations et de style de management dans les entreprises, elle a plutôt modifié certains comportements. En tout cas, elle a apporté un nouveau souffle.

Souvent les jeunes d’aujourd’hui exigent des réponses rapides à leurs attentes. Ils se caractérisent par un franc parler qui parfois peut être perçu comme de l’insolence. En tout cas, c’est leur manière d’être. Ceci dit, il y a un juste milieu à avoir en matière de relations interpersonnelles en matière de courtoisie, respect… mais aussi une liberté de s’exprimer. C’est un défi pour les entreprises.

Les jeunes d’aujourd’hui sont aussi connus pour leurs compétences en matière de communication, notamment sur les réseaux sociaux.

Sur le plan privé et personnel, j’estime que les cadres privilégient autant la sphère privée que le travail. Cela se résume dans le sport, les voyages, l’engagement associatif…

Si les habitudes familiales comptent toujours, elles sont de moins en moins fréquentes. Aujourd’hui, les nouveaux outils de communication (réseaux sociaux, téléphone…) facilitent beaucoup les communications au détriment du contact physique.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *