Aucune piste ne doit être négligée
8 septembre 2006
Brahim Habriche (1761 articles)
0 Commentaire
Partager

Aucune piste ne doit être négligée

Réseaux, forums, annuaires professionnels, cabinets de recrutement, Internet…
tous les moyens sont bons pour trouver un emploi.
Pour certains, l’été est la période idoine pour
chercher du travail.

younes mouhib Directeur du cabinet Positif conseil
Un cabinet de recrutement peut aider la personne à présenter un bon dossier, à mieux se préparer aux entretiens. Par le biais d’un cabinet, il y a aussi un effet démultiplicateur.

Qu’il s’agisse d’un premier emploi ou d’un changement de job, la réussite d’une démarche de recherche d’emploi réside dans sa préparation. S’informer sur les entreprises et les profils recherchés, repérer les professionnels qui peuvent aider, préparer un dossier vendeur… c’est un vrai travail de terrain qu’il s’agit de mener. Youness Mouhib, directeur du cabinet Positif conseil, donne quelques pistes utiles pour réussir cette démarche.

La Vie éco : Est-ce la période idoine pour chercher un emploi ?
Youness Mouhib : Pour les jeunes diplômés, l’été constitue la bonne période pour envoyer sa candidature: répondre aux annonces parues dans les journaux ou envoyer directement des demandes spontanées. Beaucoup d’entreprises, surtout les mieux organisées, préparent leur rentrée en procédant à des entretiens de sélection pendant cette période. Ce faisant, il est déconseillé de déposer son dossier et de partir en vacances, d’autant qu’on peut être convoqué à tout moment pour un entretien.
Contrairement à ce que l’on pense, cette période permet également aux cadres déjà en poste de mener une démarche de recherche d’un nouvel emploi. Cela leur permet notamment de dégager du temps pour les entretiens.

Concrètement, comment faut-il s’y prendre ?
Bien évidemment, la réussite d’une démarche de recherche d’emploi est fonction du soin apporté à sa préparation. Qu’il s’agisse d’un premier emploi ou d’un changement de job, il faut réfléchir sur trois points essentiels. Pour commencer, il faut faire le bilan de son parcours et identifier son savoir-faire et ses centres d’intérêt (ce que je sais faire, ce que j’ai envie de faire et ce que je ne peux pas faire). Cela permet notamment d’engager une recherche efficace et ciblée et d’augmenter les chances de susciter l’intérêt des recruteurs. Une fois l’orientation choisie, il faut préparer les outils, à savoir le CV et la lettre de motivation. Malheureusement, on constate à ce niveau que la plupart des CV sont une sorte de «copier-coller» d’autres documents et par conséquent ne reflètent pas la personnalité des candidats. Enfin, il faut mettre en place une stratégie de recherche, en s’informant sur le marché de l’emploi. Il s’agit d’entrer en contact avec les entreprises pour mieux connaître leur activité et leurs métiers, pour repérer les professionnels qui peuvent aider, pour identifier les profils recherchés… C’est là un travail de terrain incontournable et un vrai jeu de pistes.

A votre avis, quelle piste de recherche faut-il privilégier ?
Je pense qu’un cabinet de recrutement peut aider la personne à mieux cibler sa recherche. L’aider d’abord à présenter un bon dossier, à mieux se préparer pour les entretiens… Ensuite, par le biais d’un cabinet, il y a un effet démultiplicateur . C’est-à-dire que vous ciblez plusieurs entreprises à la fois.
Notons aussi que les candidatures spontanées s’avèrent très utiles dans la mesure où les entreprises ne passent pas forcément par un cabinet de recrutement et disposent par conséquent d’une base de données à laquelle elles ont recours en cas de besoin. Dans tous les cas, le candidat doit s’assurer avant tout du nom du destinataire de son dossier. Il est toujours utile de personnaliser sa demande.
Les réseaux sont également importants dans la quête d’un emploi. De nombreux emplois ne sont accessibles que par le bouche-à-oreille ou par la cooptation. C’est donc en activant son réseau qu’on multiplie ses chances de tomber sur la bonne information. A partir du cercle des proches (amis, famille, relations professionnelles), on peut accéder à des «décideurs». C’est-à-dire des personnes-clés, DRH ou chefs de service, à contacter.

L’internet est un canal de plus en plus prisé…
En effet, il constitue un outil important pour trouver des offres d’emploi. Beaucoup d’entreprises et de cabinets disposent d’une adresse e-mail ou d’un site de recrutement, par lesquels transitent énormément d’offres. Les annuaires professionnels sont aussi efficaces pour cibler les secteurs et les entreprises que l’on convoite. Pour les candidats, c’est important dans la mesure où c’est pratique et rapide à la fois.

Avis d’expert
«Les candidats passent de plus en plus par le Net»


Alexandra montant DGA de rekrute.com

L’internet est de plus en plus plébiscité dans l’emploi. La preuve, partout dans le monde, l’emploi est le troisième mot le plus utilisé dans les moteurs de recherche. Les portails dédiés à l’emploi se sont multipliés et les entreprises ne jurent que par le e-recrutement. Et ce pour plusieurs raisons. D’abord parce que l’outil est pratique, rapide et que les offres y sont pléthoriques. Même au Maroc, on assiste à une démocratisation de l’utilisation du web. La preuve, les portails dédiés à l’emploi commencent à se développer. En France, par exemple, il existe des portails spécialisés par secteur d’activité ou par métier. Ce qui ne tardera pas à arriver ici.
Ceci dit, les personnes intéressées peuvent y recourir dans le cadre d’une recherche active, pour se tenir informées de l’état du marché des offres. Evidemment, ils examinent les offres mais peuvent aussi déposer leur CV et s‘inscrire aux alertes e-mail.
Par exemple, depuis la mise en ligne de notre portail, nous comptons près de 30 000 candidats inscrits. Près de 40% d’entre eux ont déposé leur CV pour être chassés. La majorité des abonnés ont un niveau d’études supérieur à Bac +3,37% d’entre eux ont plus de 3 ans d’expérience et 40% sont en poste.
Les sites d’emploi ne sont donc pas uniquement des outils de recherche, ce sont aussi des outils de veille permettant d’avoir une vision globale de l’évolution du marché du travail dans un secteur déterminé.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *