La vie des PME : Assurer ses collaborateurs, un réflexe à adopter
19 octobre 2017
Naoufel Darif (740 articles)
0 Commentaire
Partager

La vie des PME : Assurer ses collaborateurs, un réflexe à adopter

Les PME restent sous-assurées : à peine 15% des primes d’assurance du segment Entreprises. Les compagnies proposent des assurances génériques pour les employés avec des garanties étendues et des tarifs attractifs.

Le tissu des PME est sous-assuré. Voilà un constat partagé par l’ensemble des compagnies d’assurance. Selon la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance (FMSAR), les PME représentent moins de 15% des primes d’assurances du segment des entreprises. Et pour cause, les entreprises de petite taille continuent à souscrire majoritairement des assurances obligatoires (flotte automobile…) contrairement aux grandes entreprises qui, elles, font appel à des couvertures plus larges pour protéger leur patrimoine humain et matériel (biens, collaborateurs et responsabilités) face aux risques. Dans cette configuration, assurer ses collaborateurs n’est pas encore un réflexe chez les dirigeants des PME même si la loi a rendu certaines assurances obligatoires. En effet, le chef d’entreprise est tenu de souscrire, sous peine de sanctions financières, voire pénales, l’Assurance Maladie Obligatoire (loi n° 65-00 portant code de la couverture médicale de base) et l’Assurance Accidents du Travail au profit des salariés (dahir du 06 février 1963 relatif à la réparation des accidents du travail).

En dehors de cet impératif réglementaire, l’assurance des employés recèle des avantages certains selon les assureurs. Cette couverture, outre son apport social de taille pour les employés, prévient la volatilité du personnel et permet de fidéliser les salariés.

Les PME peuvent souscrire au profit de leur personnel un contrat d’assurances Groupe-prévoyance. Ce type de contrat comprend trois garanties de base. Il s’agit de l’incapacité-invalidité qui prévoit le versement d’une indemnité journalière en cas d’incapacité de travail ou d’une rente en cas d’invalidité permanente pouvant être également versée sous forme de capital; la maladie-maternité qui a pour objet le remboursement au salarié (l’adhérent) ainsi qu’à son conjoint et ses enfants, des dépenses de santé engagées suite à une maladie, un accident (autre qu’un accident du travail) ainsi que de celles consécutives à une maternité ; et l’assurance décès qui permet à l’adhérent de prémunir ses proches (en général son conjoint et ses enfants) contre les conséquences pécuniaires de sa disparition, qui se caractérise par la perte immédiate pour la cellule familiale d’un revenu permanent.

De plus, si l’entreprise bénéficie du régime Assurance Maladie Obligatoire (AMO) de la CNSS, il est judicieux de souscrire une Assurance maladie complémentaire (AMC) pour compléter les prestations du régime AMO. L’AMC permet selon les formules soit de prendre en charge les prestations qui ne sont pas couvertes par l’AMO, soit de rembourser le ticket modérateur (la part des frais restant à la charge de l’assuré).

Sur le marché, l’ensemble des compagnies proposent des assurances génériques pour les employés avec des garanties étendues et des tarifs de plus en plus attractifs. Manière pour les assureurs de recruter le maximum de cette population d’entreprises qui constitue un gisement de primes avéré et un fort potentiel de croissance sur lequel table le secteur.

A ce titre, en plus de la diversification des offres commerciales et de la personnalisation des tarifs et couvertures, la majorité des assureurs insistent sur la nécessité de poursuivre l’effort de sensibilisation et d’«éducation du marché» ainsi que l’accompagnement didactique des PME sur le volet de l’assurance des collaborateurs.

La protection des collaborateurs n’est plus un sujet réservé aux grandes entreprises. Les PME se soucient de plus en plus de la sécurité de leurs collaborateurs au travail, mais aussi en dehors des heures de travail. En effet, les collaborateurs et leurs familles peuvent se retrouver dans des situations très difficiles du fait d’une maladie grave, d’un accident, d’une invalidité… Ces événements peuvent fortement impacter le revenu et le niveau de vie du foyer car ils nécessitent de nouvelles dépenses : aménagement du domicile, aide à domicile, séances de rééducation…

Afin de rassurer et sécuriser leurs collaborateurs, les entreprises sont amenées à rechercher, d’une part, des solutions garantissant le maintien du revenu du foyer, et, d’autre part, une bonne prise en charge médicale. Elles font appel en premier lieu aux indemnisations des régimes de base de sécurité sociale mais ces derniers s’avèrent souvent insuffisants. C’est pourquoi nous conseillons aux PME d’opter pour des solutions d’assurances permettant de compléter les régimes de base en prenant en charge les prestations qui ne seraient pas couvertes par ces derniers.

En plus d’une gestion du risque préventive et essentielle, cette preuve d’engagement de la part des employeurs est très appréciée des collaborateurs, quel que soit leur statut, cadres ou employés. Quant aux PME, cela leur permet de valoriser leur image et marque employeur, et par là de renforcer leur attractivité et fidéliser leurs collaborateurs. La Marocaine Vie, spécialiste de l’assurance de personnes depuis plus de 30 ans, propose aux entreprises des solutions sur-mesure pour protéger leurs collaborateurs et leur permettre d’être à leurs côtés, y compris dans les moments difficiles de leur vie. De plus, nos offres retraite complémentaire permettent de fidéliser et de motiver le capital humain des PME tout en maintenant le niveau de vie des salariés à leur départ en retraite.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *