Revêtement mural : la peinture comme accessoire décoratif
21 avril 2018
Mohamed Moujahid (1048 articles)
0 Commentaire
Partager

Revêtement mural : la peinture comme accessoire décoratif

Les techniques de revêtement ont beaucoup évolué. Innovation, digitalisation des procédés de sélection et simulations en temps réel : il est possible de choisir parmi un millier de possibilités de couleurs.

Très présente dans nos intérieurs depuis plusieurs années maintenant, la peinture décorative n’a cessé d’évoluer et de s’essayer à des styles et effets plus inhabituels les uns que les autres, et de plus en plus osés. En effet, le papier peint et les couleurs mates basiques ont cédé la place à des textures plus recherchées, donnant ainsi naissance à la notion d’embellissement mural plutôt que le simple revêtement impersonnel. Ainsi, les spécialistes de la peinture rivalisent continuellement de créativité et d’ingéniosité pour offrir aux Marocains des solutions de revêtement qui soient à la fois «stylées» et utiles. En effet, les propriétés hygiéniques font aujourd’hui partie intégrante de la peinture décorative, utilisées pour sublimer une pièce, un hall ou même une salle de bains (habituellement recouverte de carrelage). Mohamed Amine Adad, directeur business développement et directeur marketing chez Colorado, explique que «le marché est désormais riche d’une offre inédite, où chacun peut trouver chaussure à son pied en termes d’utilité et de propriétés techniques». L’on retrouve ainsi des peintures Stop Inspectes, spécialement conçues pour éliminer les insectes et les acariens par simple contact ; une peinture dédiée aux besoins sanitaires, professionnels et domestiques, qui empêche activement le développement des bactéries (Coloclean) ; une autre conçue pour protéger et décorer les piscine et les bassins d’ornements ; une qui sert les besoins multiples de la rénovation, et qui est inodore et lessivable, applicable à toutes sortes de surfaces (Paint-all) ; une autre pour le traitement anti-humidité qui sert de base à toutes sortes de peintures décoratives (Enduiflex) ; et une dernière sous forme de pâte qui sert à lisser et uniformiser les surfaces rebelles, les carrelages, les anciens fonds peints, et qui fait également office de base pour les couches de finitions. Autant de possibilités disponibles aujourd’hui qui marquent un boost d’innovation sans précédent dans le secteur. Avec l’utilité, s’accompagne le style. Et ce dernier a opéré une véritable mutation par rapport à ce qui se faisait d’habitude. Cela peut aller du marbré au pailleté, en passant par l’effet papier peint, l’impression or ou argent, le marbré mat, le rocailleux, le sablé ou le brillant assimilable à de la céramique.

Pour ce qui est des couleurs, il y en a pour tous les goûts. M. Adad confie que «les Marocains ne sont plus limités par la disponibilité limitée de couleurs, et peuvent désormais en choisir le ton qui leur convient le mieux. Les pratiques ont beaucoup évolué, et les possibilités qu’offrent les innovations disponibles sont infinies». Cette innovation réside dans l’automatisation du procédé de mélange des bases blanches avec les teintes pour obtenir le niveau de couleur souhaité au moyen d’une machine à teinter. Ce dispositif promet de révolutionner le secteur du revêtement mural, et confère aux ménages et aux architectes d’intérieur la possibilité de multiplier les styles et les combinaisons, afin de marier parfaitement la couleur du mur au mobilier choisi, même si la couleur en question est des plus recherchées. «Les variations les plus infimes sont aujourd’hui possibles grâce au système Magic Color, un dispositif connecté à une plateforme digitale sur laquelle le client peut choisir sa teinte parmi des milliers et des milliers de possibilités. Une fois ce choix effectué, le mélangeur s’applique à doser automatiquement la base blanche de la teinte souhaitée, et procède par la suite au mélange. Grâce à cela, l’approximation, qui avait cours autrefois, n’a plus lieu d’être».
Aussi, certains styles particulièrement complexes et recherchés font office, à eux seuls, d’ornement artistique suffisamment dense pour permettre de s’affranchir d’un quelconque accessoire de décoration supplémentaire. Ce que les décorateurs d’intérieur conseillent le plus souvent est de jouer sur les contrastes et d’opter pour une base relativement sobre. Cette dernière servira à mettre en valeur un mur traité avec une peinture artistique riche en détails. Une tendance qui se généralise de plus en plus, et qui se trouve être, selon les experts que nous avons approchés, un élément de différenciation et de personnalisation particulièrement prisé par les Marocains.

La peinture écolo’, ça existe !

Les amateurs de la sobriété, friands de neutralité, ne sont pas en reste, puisque ce segment a également connu une évolution significative depuis l’introduction des peintures écologiques sur le marché. Colorado, qui en est l’un des précurseurs au Maroc, a conçu une gamme écologique certifiée sur le plan international, et qui adresse un segment de marché exigeant en termes d’impact des matériaux utilisés sur l’environnement. Les peintures écologiques développées, dans toute leur diversité, ont en commun une base d’eau, d’huile végétale, de caséine et de charges minérales, en plus d’additifs issus de produits naturels. Un segment qui monte en intérêt avec la prise de conscience écologique, qui favorise l’introduction des ressources naturelles dans les processus industriels et les segments résidentiels en vue de limiter l’impact sur l’environnement. Par ailleurs, l’autre innovation qui va redéfinir le paysage du revêtement mural destiné au résidentiel consiste à digitaliser le processus de sélection des teintes et des styles, en tirant profit des technologies contenues dans les smartphones et tablettes pour virtualiser la modélisation. Ces simulateurs, nous explique Mohamed Amine Adad, «ont été mis sur pied pour permettre au client de trouver facilement ce dont il a besoin, et tester les produits en temps réel sur des surfaces digitalisées. Aussi, vous pouvez même prendre en photo une couleur quelconque, la renvoyer sur la plateforme pour y être identifiée et codée, puis l’appliquer sur un salon virtuel en quelques clics». Aussi, pour se faire accompagner par des professionnels et de pouvoir toucher littéralement le rendu des textures souhaitées, le concept de showrooms familiaux a été développé afin de présenter in situ les nouveautés, pouvoir s’enquérir du rendu exact d’une application murale donnée. «Une nouveauté qui accompagne naturellement le développement des techniques de revêtement, et qui s’avère pertinente puisque les clients peuvent venir à tout moment et voir de leurs yeux à quoi vont ressembler leurs murs, et ce sur des dimensions représentatives de leurs besoins», conclut notre expert.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *