Résidences Dar Saada : près de 4 600 unités, tous segments confondus, seront achevées en 2018
13 avril 2018
Ibtissam Benchanna (758 articles)
0 Commentaire
Partager

Résidences Dar Saada : près de 4 600 unités, tous segments confondus, seront achevées en 2018

La société a dégagé un bénéfice en retrait de 9% à 330 MDH. Elle a adopté un nouveau plan stratégique 2018- 2020, dont les objectifs sont la maîtrise de l’investissement et l’amélioration du flux de cash-flow.

Afin 2017, Résidences Dar Saada a réalisé des résultats en retrait. L’activité commerciale s’est en effet soldée par une baisse de 10,3% du chiffre d’affaires consolidé à 1,86 milliard de DH, soit l’équivalent de 7217 unités livrées pendant l’année dernière. 94% de ces unités concernent des logements économiques et de faible valeur immobilière temporaire (FVIT). Le reste est réparti entre le moyen standing avec 4% et les lots de terrains. Malgré tout, le management est serein. Il annonce en effet un chiffre d’affaires sécurisé de 2 milliards de DH et d’une réserve foncière de 1030 hectares.
Le repli des revenus du groupe s’est immédiatement répercuté sur le résultat net part du groupe, qui a perdu 9% pour s’établir à 330MDH. La marge nette a ainsi affiché une légère progression (2 points de base) à 17,7%. Par ailleurs, la société a réduit son endettement de 7% à 2,4 milliards de DH. Ce qui a amélioré son taux d’endettement net. Il s’est donc allégé de 3 points à 38%.

Poursuite du développement à l’international

Pour l’avenir, RDS a adopté un nouveau plan stratégique 2018-2020 axé sur le renforcement de l’activité avec un développement pérenne. Le logement social continuera de générer le gros du chiffre d’affaires, mais devrait voir sa part diminuer à 60 ou 70%, et ce, au profit du segment du moyen standing. Il devrait représenter environ 25% des revenus à partir de 2018. D’ailleurs, la société a déjà lancé la construction et la commercialisation de deux projets moyen standing à Tamaris et au centre de Casablanca, totalisant près de 1600 unités. Elle a également procédé à l’acquisition d’un terrain à Dar Bouaaza de 3,7 ha pour y développer un projet dans ce segment.
Le développement de l’activité à l’international n’est pas en reste, puisqu’elle devrait représenter 10% du chiffre d’affaires à partir de 2019, soit environ 250 MDH en valeur. RDS a pris le taureau par les cornes et a lancé la première tranche d’un projet de près de 2 000 unités sur une assise foncière de près de 40 ha en Côte d’Ivoire. Elle a en plus signé deux conventions au Rwanda et à Djibouti.

A côté, le promoteur compte stabiliser son investissement. Au titre de l’exercice 2018, la société prévoit d’achever près de 4 600 unités tous segments confondus. Le niveau de production devrait s’établir autour de 5500 unités en 2019 et 2020, soit un investissement d’environ 1 milliard de DH par an. Le taux d’endettement, lui, devrait être contenu à une cible inférieure à 40%.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *