Immobilier : fini l’accalmie sur les prix de l’ancien
30 mai 2017
Reda Harmak (1032 articles)
0 Commentaire
Partager

Immobilier : fini l’accalmie sur les prix de l’ancien

Les prix des biens de seconde main ont progressé de 7,1% au premier trimestre.

L’accalmie sur les prix de l’immobilier de seconde main semble toucher à sa fin. L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) au titre du premier trimestre 2017 ressort une augmentation de 7,1% par rapport à la même période de l’année passée. Ce renchérissement recouvre une hausse de 8,4% pour les appartements et 9% pour les villas.

Cela fait à vrai dire quelques mois que les prix ont repris le chemin de la hausse. Ils ont augmenté de 1,6% au 3e trimestre 2016 et de 3,9% sur le dernier quart de l’année passée. Il faut dire qu’auparavant, le marché de la seconde main avait connu des baisses substantielles et généralisées des prix, variant de 10% à 20% sur une période de deux ans. Ces baisses ont leurs raisons propres selon les villes. A Casablanca si les prix de la seconde main ont baissé au centre, c’est parce qu’un important volume de biens a été mis sur le marché par des propriétaires qui déménagent en périphérie (Dar Bouazza et Bouskoura). Le même phénomène est rapporté par les professionnels de Rabat. Pour d’autres villes, c’est simplement l’atonie de la demande qui a enfoncé progressivement les tarifs du mètre carré.

Il faut croire que ces niveaux bas de prix ont fini par encourager un retour de la demande, lequel réoriente aujourd’hui les prix à la hausse. Ce retour des acquéreurs ressort nettement à partir du troisième trimestre 2016 où les transactions sur les appartements ont progressé de 27,3% et celles concernant les villas ont bondi de 16,2%, selon l’IPAI. Le mouvement s’est certes estompé depuis, puisque le dernier trimestre 2016 et le premier quart de 2017 ont été respectivement marqués par une baisse des ventes de 1,9% et 1,4% respectivement. Mais les professionnels parient sur un regain de dynamisme des ventes sur les mois à venir.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *