Rachid Yazami invente la puce pour batterie rechargeable en 10 minutes
2 décembre 2015
Lavieeco (23852 articles)
0 Commentaire
Partager

Rachid Yazami invente la puce pour batterie rechargeable en 10 minutes

Le chercheur scientifique marocain, Rachid Yazami vient d’inventer une puce intelligente permettant de recharger les batteries en moins de 10 minutes et de réduire les risques liés à la surchauffe.

La nouvelle découverte, qui fait le tour du monde ces derniers jours, est «une réponse à une question que nous nous sommes posés moi et mon équipe de recherche : pourquoi les batteries s’enflamment-elles et que peut-on faire pour en réduire le risque ? », explique Pr Yazami, lauréat en 2014 du prix Draper de la National Academy of Engineering, le Nobel des ingénieurs, pour son rôle déterminant dans le développement des premières batteries lithium-ion dans les années 80.

C’est en effet un défi sécuritaire derrière cette nouvelle prouesse scientifique, le scientifique marocain étant toujours préoccupé par la sécurité des batteries au lithium et les milliers d’incidents ou accidents liés qui sont à déplorer chaque année.
Pour rappel, les batteries lithium-ion ont révolutionné le monde de l’électronique portable et leur marché est estimé à 22 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Décoré le 30 juillet 2014 du Wissam Al Kafaa Al Fikria par SM le Roi Mohammed VI, Rachid Yazami, qui compte à son actif une soixantaine de brevets en tant que co-inventeur, a effectué ses études aux Lycées Moulay Rachid et Moulay Driss à Fès. Il a obtenu son baccalauréat en sciences mathématiques en 1971.

Après une année à l’Université Mohammed V de Rabat, il rejoint la ville française de Rouen où il intègre les classes préparatoires aux grandes écoles, avant d’être admis en 1978 à l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP).

C’est en préparant sa thèse que Yazami a été le premier, en 1980, à réussir à intercaler du lithium dans du graphite de façon réversible. Pour cela, il a eu l’ingénieuse idée d’utiliser un électrolyte solide et non pas liquide comme cela était classiquement fait à l’époque.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *