L’AMO Etudiants séduit peu les établissements de l’enseignement supérieur
22 septembre 2017
Ibtissam Benchanna (687 articles)
0 Commentaire
Partager

L’AMO Etudiants séduit peu les établissements de l’enseignement supérieur

60 996 étudiants ont été immatriculés à la CNOPS pour seulement 622 établissements affiliés. Cette couverture concerne tous les étudiants de moins de 30 ans, ne bénéficiant d’aucune assurance médicale.

L’assurance maladie des étudiants a connu un démarrage assez timide en 2016, année de son lancement. En effet, ce sont à peine 60 996 étudiants qui ont été immatriculés à la CNOPS (établissement gestionnaire), provenant essentiellement des établissements de la formation professionnelle, sur une demande totale de 112 123 ; cela, sachant que ce régime ciblait une population de plus de 280 000 étudiants.

Ces derniers bénéficient du même panier de soins que celui du régime de l’assurance obligatoire de base (AMO). En plus des soins préventifs et médicaux, il comprend les actes chirurgicaux, les analyses médicales, la radiologie, les médicaments et dispositifs médicaux remboursables dans le cadre de l’AMO, les soins relatifs au suivi de la grossesse, à l’accouchement et ses suites, les soins à l’étranger non disponibles au Maroc, quand cela est nécessaire, ainsi que les soins dentaires, les lunetteries médicales, la rééducation et les services paramédicaux. Du côté du remboursement, les étudiants bénéficient d’un taux de remboursement des actes médicaux qui varie entre 70% pour les médicaments et 80% pour les consultations médicales alors que les affections de longue durée, pour leur part, sont totalement prises en charge. Le taux de prise en charge, lui, varie entre 90% dans le cas d’une hospitalisation dans les cliniques privées et 100% pour l’hospitalisation dans les hôpitaux publics, les séances de dialyse et le traitement du cancer.

Il faut savoir que cette assurance est ouverte à tous les étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle, public ou privé, ayant obtenu le baccalauréat ou son équivalent. Les étudiants des classes préparatoires ou des filières payantes relevant des universités sont également concernés, sauf qu’au préalable, les établissements qui dispensent un enseignement supérieur doivent obligatoirement s’inscrire auprès de la CNOPS. A ce niveau, c’est là que le bât blesse puisque la caisse a affilié seulement 622 établissements de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

En tout cas, seuls les étudiants marocains et étrangers ne bénéficiant d’aucune couverture médicale, privée ou avec les parents, peuvent s’inscrire à l’AMO, à condition aussi que leur âge ne dépasse pas 30 ans. Par ailleurs, l’adhésion est gratuite pour les étudiants de l’enseignement public et nécessite une cotisation annuelle de 400 DH pour ceux du privé. Notons que pour l’heure, la CNOPS opère encore quelques ajustements à apporter à ce régime nI.B.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *