29 avril 2005
Lavieeco (21823 articles)
0 Commentaire
Partager

Visées sur les polycliniques CNSS

l’alliance des médecins demande à  les prendre en gestion

La gestion déléguée des polycliniques de la CNSS, toujours en projet, ne manquera pas d’aiguiser les appétits. Aujourd’hui, ce sont les médecins du privé qui se positionnent dans la course. La Vie éco a appris que l’Alliance nationale de la santé libérale (ANMSL) a en effet déposé en février dernier une demande officielle auprès du gouvernement et de la direction de la CNSS, pour prendre en gestion déléguée les 13 polycliniques de la caisse. Mais à ce jour, aucune réponse ne leur a été donnée.
Le bureau de l’alliance ne perd pas pour autant espoir. Depuis le dépôt de leur demande, les médecins ont eu quelques discussions avec les responsables de la CNSS et le directeur général en personne leur a fait savoir qu’il restait ouvert à toutes les propositions. En attendant, et pour commencer, la CNSS a proposé à l’ANMSL, qui compte 1 200 professionnels de la santé (médecins, dentistes, pharmaciens et autres), de commencer par un partenariat permettant aux adhérents de l’alliance de pratiquer en vacataires, au sein des polycliniques. L’expérience a commencé en février, mais a fait long feu. Le président de l’alliance, le Dr Saâd Benmansour, explique cet échec, entre autres, par le fait que «beaucoup de médecins exercent en tant que salariés au sein des polycliniques de la CNSS tout en étant en même temps des médecins de la Santé publique». Une situation que le président de l’alliance assimile tout simplement à un exercice illégal de la médecine. Malgré cette première tentative malheureuse , les médecins libéraux ne comptent pas renoncer. Leur idée de prendre en gestion les polycliniques, ils y tiennent. Mais il leur faudra au préalable régler un problème juridique. L’alliance est un syndicat, elle devra donc changer ses statuts .

Les polycliniques CNSS, affaires juteuses qui aiguisent les appétits.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *