21 novembre 2003
Lavieeco (25048 articles)
0 Commentaire
Partager

Une armada pour un fiasco

Le dossier que vous avez publié dans votre précédent numéro sur les différents intervenants au niveau de la ville met le doigt sur l’une des principales causes de notre sous-développement: la multiplicité des acteurs.

Le dossier que vous avez publié dans votre précédent numéro sur les différents intervenants au niveau de la ville met le doigt sur l’une des principales causes de notre sous-développement: la multiplicité des acteurs.
Cette mosaïque est le fruit, on le sait, d’une dynamique qui s’est installée au Maroc au lendemain de l’indépendance. Laquelle n’avait pas vraiment pour objectif une gestion efficace de la ville, dans la mesure où il y avait une prédominance de la dimension sécuritaire qui a entraîné un morcellement des pouvoirs.
Résultat : les acteurs se neutralisaient mutuellement, retardant ainsi le développement de nos villes. Aujourd’hui, il ne faut pas se faire d’illusion, et votre dossier le met en évidence. Casablanca continuera d’aspirer des budgets de plusieurs milliards de dirhams et d’employer des dizaines de milliers de fonctionnaires, tant que l’Etat n’aura pas une vision claire du concept de la ville.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *