La veille stratégique opérationnelle
14 avril 2006
Saad Benmansour (1059 articles)
0 Commentaire
Partager

La veille stratégique opérationnelle

le centre a coûté 2 millions de dh

Nous l’avions annoncé en janvier dernier (www.lavieeco.com) : le Maroc s’est enfin doté d’un centre de veille stratégique (CVS). Le centre est opérationnel depuis le mois de mars. Constitué d’une petite équipe de cadres de la direction des Investissements (ministère des Affaires économiques et générales), c’est en fait un organe rattaché directement à la primature qui a pour mission d’observer et d’analyser l’environnement concurrentiel international de l’économie marocaine. L’investissement initial s’est élevé à 2 MDH.

Pour commencer, la priorité a été donnée à trois filières : l’industrie agroalimentaire, l’offshoring et le textile, en plus d’une veille économique concernant l’actualité internationale. Les premiers travaux sont déjà disponibles sous forme de lettres mensuelles dédiées aux secteurs en question et où l’on trouve des informations sur tout ce que font nos concurrents. Dans la Lettre de veille agroalimentaire de mars 2006, que nous avons pu nous procurer (photo), on trouve du moins des renseignements intéressants : les nouvelles tendances mondiales en matière de consommation, les innovations en matière d’emballage et de sécurité alimentaires, des marchés potentiels comme celui des légumes surgelés en Russie, les salons et surtout les actions des concurrents comme la Tunisie, la Libye (eh oui !), l’Inde… En plus de ces bulletins, le centre propose également des renseignements sur les entreprises mondiales et des monographies de secteurs. Si, pour l’instant, toutes ces prestations sont effectuées à titre gratuit, à moyen et long terme, on pense faire de ce centre une véritable agence indépendante de renseignement qui devrait facturer ses prestations et proposer des services à la demande.

Des lettres d’information mensuelles existent déjà dans l’agroalimentaire, le textile, l’offshoring.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *