7 septembre 2009
Lavieeco (23978 articles)
0 Commentaire
Partager

La CDT de retour à  la Chambre des conseillers ?

La Confédération marocaine du travail, qui réunit son conseil national samedi 12 septembre, présentera-t-elle des candidats aux 90 sièges mis en jeu dans le cadre du renouvellement du tiers de

La Confédération marocaine du travail, qui réunit son conseil national samedi 12 septembre, présentera-t-elle des candidats aux 90 sièges mis en jeu dans le cadre du renouvellement du tiers de la deuxième Chambre, le 2 octobre prochain ? Ces dernières semaines, plusieurs militants du syndicat de Noubir Amaoui ont participé aux élections communales, préfectorales et provinciales. «En principe, les conditions dans lesquelles la décision a été prise de quitter la deuxième Chambre ont changé. A l’époque, notre geste avait pour objectif de mettre un point d’ordre par rapport à la situation politique globale, le contexte était tel que la décision de quitter la deuxième Chambre était inévitable», explique Mustapha Chtatbi, l’un des 9 conseillers qui avaient claqué la porte du Parlement en avril 2008. Aujourd’hui, ce dernier compte bien récupérer son siège à la deuxième Chambre en tant que conseiller communal du Congrès national ittihadi (CNI), le bras politique de la centrale. Rendez-vous le 24 septembre, date de clôture des dépôts de candidatures, pour savoir combien comptent postuler au titre de conseiller, et surtout comment le syndicat expliquera sa nouvelle position. Dans tout cela, une question reste posée : qu’en pense la direction de la CDT ? Laissera-t-elle ses militants reprendre le chemin du Parlement ? A l’heure où nous mettions sous presse, le porte-parole de la centrale était toujours injoignable.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *