4 mai 2009
Lavieeco (25140 articles)
0 Commentaire
Partager

CIH : deux milliards de DH de crédits déguisés

Le management du CIH s’est finalement plié au verdict de Bank Al Maghrib en acceptant de revoir sa manière de présenter les statistiques au GPBM. Suite à une décision de

Le management du CIH s’est finalement plié au verdict de Bank Al Maghrib en acceptant de revoir sa manière de présenter les statistiques au GPBM. Suite à une décision de la direction de la supervision bancaire (DSB), la banque a dû reclasser un portefeuille de 2,1 milliards de DH d’encours dans la rubrique «crédits à la promotion immobilière». La réalité est que les comptes courants de plusieurs promoteurs immobiliers auprès de la banque étaient débiteurs pour un total de 2 milliards de DH du fait des facilités qui leur étaient accordées.
Contrairement au management du CIH qui les considéraient comme des comptes débiteurs normaux, les experts de la banque centrale, eux, estiment que ce sont là en fait des crédits à la promotion immobilière déguisés puisque les facilités servent bien à financer des activités de promotion immobilière. Depuis plusieurs années, BAM n’a cessé de signaler l’anomalie au GPBM et au CIH.
Il faut rappeler que le CIH n’était pas le seul à être dans cette situation puisque plusieurs banques de la place considéraient les facilités accordées à des promoteurs immobiliers comme de simples comptes courants débiteurs. Progressivement, les établissements de la place se sont tous alignés sur les standards de BAM à l’exception du CIH qui refusait de procéder au reclassement. Finalement, il a fallu attendre une décision des autorités monétaires pour que la banque le fasse.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *