Une simple formalité ?
17 avril 2017
Saad Benmansour (1032 articles)
0 Commentaire
Partager

Une simple formalité ?

La présentation du programme du gouvernement pour les quatre années et demie qui viennent et son vote au Parlement ne devraient être qu’une simple formalité.

Tout comme l’ont été d’ailleurs sa conception et sa rédaction puisque, selon le chef du gouvernement lui-même, le programme est d’ores et déjà quasiment prêt pour être validé en conseil de gouvernement. On attendra les débats au Parlement pour connaître la teneur du programme et son degré de réalisme. Mais une chose est sûre, c’est que la nouvelle équipe devra forcément procéder différemment et proposer de nouveaux modes de fonctionnement, même si Saad Eddine ElOthmani n’arrête pas de dire qu’il s’inscrit dans la continuité de ceux qui l’ont précédé. Oui, la continuité est nécessaire pour garder le cap des réformes et des grandes stratégies qui marchent, pour capitaliser sur ce qui a été réalisé et ne pas anéantir les fruits qu’on peut déjà récolter. Mais le gouvernement El Othmani est condamné à réussir davantage là où a échoué son prédécesseur et en particulier sur des sujets qui touchent directement le citoyen : la création d’emplois décents, surtout pour les jeunes. Diplômés ou non. La réconciliation du secteur privé marocain avec l’investissement productif, la lutte contre la corruption, la répartition spatiale équitable du développement et de la croissance, la sortie de l’enseignement de la salle de réanimation, le désenclavement des campagnes, des soins de santé accessibles pour tous, surtout les plus démunis, pour ne citer que ceux-là. Et déjà au moment d’exposer son plan de bataille devant les élus, et donc devant les citoyens, la nouvelle équipe aura une première occasion d’apposer son empreinte et prouver qu’elle vient réellement avec de nouvelles méthodes de travail. L’examen dudit programme n’est donc pas une simple formalité que l’on expédierait à la va-vite. Loin de là. Ce moment pourrait et devrait être le premier acte fort pour rompre avec une tradition qui a fini par vider l’exercice de tout son sens. Pour ce faire, la meilleure manière serait que la nouvelle équipe nous vienne avec un vrai plan d’action terre à terre, avec des objectifs chiffrés, précis, réalistes et réalisables, des délais de réalisation tout en expliquant, si besoin est, comment tout cela a été calculé.

C’est là un des temps les plus forts, édifiants pour le Marocain lambda mais qui, au fil des gouvernements et des législatures, s’est malheureusement transformé en un rassemblement banal sans enjeux. Pas besoin de rappeler les monts et merveilles qu’ont promis les chefs de gouvernement dans leurs envolées lyriques et euphoriques de début de mandat pour finir très souvent sur des réalisations rarement en conformité avec ce qui était promis, pour ne pas dire décevantes. C’est le moment ou jamais d’amorcer le changement…

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *