Sécurité alimentaire
30 avril 2018
Nabila Fathi (27 articles)
0 Commentaire
Partager

Sécurité alimentaire

Si le Plan Maroc Vert n’avait pas été mis en place, non seulement le pays importerait encore le lait, mais d’autres produits encore s’ajouteraient à la liste comme les agrumes, les oeufs, et peut-être même la viande.

Les moins de vingt ans ne s’en rappellent probablement pas. Mais un thème en relation avec la sécurité alimentaire revenait chaque année, celui de la basse lactation engendrant par moments une pénurie de lait. Il y a quelques années donc, il fallait être un privilégié, autrement dit être dans les bonnes grâces de l’épicier du coin pour avoir la garantie de disposer de son litre de lait à tout moment de l’année, y compris durant les périodes de grande consommation comme Ramadan. Ce problème s’étendait également à la tomate, obligeant de ce fait le Maroc à en importer le concentré pour pouvoir répondre à la demande. Et la liste est longue.

Si rien n’était fait et si le Plan Maroc Vert n’avait pas été mis en place, non seulement le pays importerait encore ces produits-là, mais d’autres également comme les œufs, et peut-être même la viande. Fort heureusement, on est loin de ce scénario-là.

En dix ans d’existence, le PMV a permis de faire face très largement aux besoins alimentaires des Marocains. Cela fait aujourd’hui partie de la vie normale. Tous les pays d’Afrique du Nord ne peuvent en dire autant.

En plus d’assurer son autosuffisance alimentaire sur des produits de base, le Maroc arrive à en exporter. Et depuis quelques années, il s’est orienté vers davantage de valorisation de sa production afin de créer de plus en plus de valeur ajoutée.
Les chiffres sont là pour l’attester. Au-delà de la nette hausse de la production durant ces dix dernières années et de la résilience face à la sécheresse, les bienfaits du PMV sont également d’ordre social. Il a pu permettre de fixer les populations en améliorant les conditions de vie dans les campagnes et a fait reculer la pauvreté extrême en milieu rural. Ces derniers points constituent avec la sécurité alimentaire les deux grands enjeux qu’ambitionne d’atteindre tout pays.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *