Mondial 2026… et après
19 mars 2018
Nabila Fathi (13 articles)
0 Commentaire
Partager

Mondial 2026… et après

Décrocher l’organisation du mondial 2026 sans nous remettre en question ne nous grandira pas. Le Maroc n’aura en définitive que l’illusion de faire partie du Gotha mondial. Alors, la réalité reprendra ses droits tout de suite après la finale.

Le Maroc a déposé son dossier de candidature pour l’organisation du Mondial 2026, jeudi 15 mars. Le comité est confiant. On parle d’un dossier bétonné, suivi au plus haut niveau de l’Etat. Les chances du Maroc semblent cette fois-ci réelles, compte tenu des marques de soutien manifestées notamment par des pays amis.

Le sujet déchaîne les passions et fédère tous les Marocains, ceux qui y croient, et ils sont nombreux, et ceux qui doutent des capacités du pays à se hisser au rang des grandes nations ayant accueilli cet événement planétaire, de son aptitude à faire jouer son leadership africain et sud-méditerranéen pour damer le pion à une puissance mondiale comme les Etats-Unis qui se sont associés dans ce dossier avec le Mexique et le Canada.

Depuis que le Maroc a manifesté officiellement son ambition d’organiser le Mondial 2026, chaque jour sur les réseaux sociaux, le gap entre, d’une part, les dysfonctionnements de notre administration publique, le manque d’hygiène, les déficiences de notre système de santé, le harcèlement et l’insécurité dans l’espace public… et, d’autre part, la détermination du pays à remporter cette organisation, est montré du doigt.

On pourrait pourtant voir les choses d’un autre angle, considérer le Mondial comme un catalyseur permettant de réaliser en huit ans ce qui aurait dû être programmé pour vingt ans, voire plus.

Mais au-delà des stades, des hôpitaux, des routes, du béton… et du budget qui sera investi, le Maroc doit mériter cette candidature à tout point de vue. Nous connaissons nos déficiences, avec à leur tête le manque de civisme, la difficulté à vivre ensemble, …

Le Mondial 2026, c’est d’abord tout cela si nous voulons le mériter. Le décrocher sans nous remettre en question ne nous grandira pas. Le Maroc n’aura en définitive que l’illusion de faire partie du gotha mondial.

Alors, la réalité reprendra ses droits tout de suite après la finale.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *