Le Maroc en action
21 novembre 2016
Saad Benmansour (1018 articles)
0 Commentaire
Partager

Le Maroc en action

On savait depuis longtemps qu’après celle de Paris, la COP de Marrakech allait être par excellence celle de l’action à travers la mise en œuvre des accords conclus l’année dernière. Mais visiblement, le Maroc a su aussi activer les bons leviers pour que cette COP22 soit elle aussi tout aussi historique que ne l’a été sa précédente.

La Conférence de Marrakech, de l’aveu même des plus hauts responsables des Nations Unies et des instances d’organisations, est une première, parce que la communauté internationale a enfin trouvé un consensus solide au sujet de l’urgence des questions environnementales et du climat. Ce consensus s’est traduit, dans la ville ocre, par la présence en force, non seulement des délégations officielles et des organisations internationales, mais aussi, surtout et de plus en plus des autres acteurs comme le secteur privé, les bailleurs de fonds, la société civile, donnant ainsi la preuve que l’avenir de la planète n’est plus un sujet de scientifiques et d’experts mais désormais de tout le monde.

La COP de Marrakech a constitué également un moment fort et important pour l’Afrique dans le sens où, pour la première fois, les Etats du continent se sont présentés en un bloc uni pour parler d’une seule voix et défendre leurs positions. Là aussi, le Maroc a su saisir l’occasion de la COP pour fédérer le continent. En atteste la formidable initiative du Souverain d’inviter les chefs d’Etat au premier Sommet africain de l’action qui s’est tenu le 16 novembre en marge de la COP. Un moment solennel marqué par une déclaration commune forte dont lecture a été donnée en présence des partenaires de l’Afrique comme les Nations Unies, les grands pays industrialisés, les pays frères du Golfe ou encore les grands bailleurs de fonds comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement. A travers ce premier sommet, qui est parti pour être une tradition annuelle, le Maroc se positionne véritablement comme un fédérateur du continent. Et c’est bien pour son rôle de pionnier que le Maroc a été chargé par les chefs d’Etats de veiller à la coordination auprès de l’Union Africaine pour donner corps à la Déclaration de Marrakech. Le Maroc n’en est pas à sa première expérience. Depuis plusieurs mois déjà, il s’est positionné chef de file pour porter une autre louable initiative, en l’occurrence l’adaptation de l’agriculture africaine, communément appelée la Triple A, destinée à développer des solutions de résilience pour les agriculteurs à travers le continent, tenant compte des menaces climatiques et de la nécessaire sécurité alimentaire. En plaçant le premier sommet des chefs d’Etat de Marrakech sous le signe de l’action, le Maroc et son Roi démontrent une fois de plus que la seule voie possible pour un véritable changement c’est l’action concrète sur le terrain et rien d’autre… 

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *