Un nouveau modèle d’espaces de travail pour entrepreneurs est lancé à El Jadida
6 avril 2017
Soufiane Nakri (26 articles)
0 Commentaire
Partager

Un nouveau modèle d’espaces de travail pour entrepreneurs est lancé à El Jadida

L’objectif est de mutualiser le cadre de travail tout en sécurisant la démarche entrepreneuriale. La coopérative gère tous les aspects juridiques, comptables, fiscaux et administratifs.

La première coopérative des entreprises au Maroc vient d’être lancée mercredi 29 mars à El Jadida. Il s’agit d’un espace de travail collectif ouvert à l’ensemble des porteurs de projets. L’objectif est de mutualiser le cadre de travail tout en sécurisant la démarche entrepreneuriale. «Nous allons mettre à la disposition des entrepreneurs des conseillers pour les accompagner dans leurs projets», souligne Said Ramli, initiateur de la Coopérative des entreprises au Maroc. L’accompagnement sera gratuit pendant la première année. Les modalités de cotisation seront ensuite discutées avec les entrepreneurs en fonction de l’avancement de leurs projets.
La coopérative donne aux porteurs de projets un accès au statut d’auto-entrepreneur que peut adopter toute personne physique exerçant, à titre individuel, une activité industrielle, commerciale ou artisanale dont le chiffre d’affaires encaissé ne dépasse pas 500 000 DH contre 200 000 DH pour les prestations de services. Ce statut est, pour rappel, adossé à une fiscalité allégée : 1% du chiffre d’affaires pour les activités industrielles et commerciales et 2% pour les prestations de service avec une dispense de tenue de comptabilité.
Un projet inspiré de l’expérience française lancé en 2004 par Coopaname
La coopérative gère également tous les aspects juridiques, comptables, fiscaux et administratifs (assurance comprise) de toutes les activités qu’elle abrite. Ce cadre mutualisé permet à l’entrepreneur de dégager du temps pour se consacrer exclusivement au développement de son activité.
Cette nouvelle façon de travail est inspirée de l’expérience française lancée en 2004 par Coopaname, l’une des plus grandes coopératives des entreprises en France. Elle offre aux entrepreneurs le statut «salarié» qui permet aux porteurs de projets d’accéder à la protection sociale. Un modèle financé à 50% par des bailleurs de fonds.
L’autre moitié est versée par les entrepreneurs à hauteur de 10% de leur chiffre d’affaires. C’est le modèle que la coopérative des entreprises au Maroc envisagerait de mettre en place dans l’avenir. «Nous sommes en contact avec le ministère de l’économie et des finances pour voir la possibilité d’’implémenter ce système au Maroc», déclare M. Ramli.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *