8 octobre 2004
Lavieeco (25143 articles)
0 Commentaire
Partager

Un million de touristes français d’ici à  la mi-novembre

La RAM met le paquet sur l’Hexagone et prévoit d’ouvrir de nouvelles lignes en 2005
L’offre en sièges augmentera de 20 % au départ de la France.

Le contrat-programme fixant la vision 2010 pour le secteur touristique prévoit que le Maroc accueille 2 millions de touristes français. Cela ne relève pas de l’impossible. D’ici au 15 novembre prochain, le Maroc atteindra déjà, et pour la première fois, le seuil symbolique du million de touristes en provenance de l’Hexagone. Mais pour poursuivre la croissance, le trafic aérien reste la pierre angulaire : «Nous pourrons atteindre les deux millions grâce à une croissance du trafic de 13% par an en moyenne entre 2004 et 2010». C’est en substance ce qu’estimait Abderrafiî Zouiten, directeur du pôle France à Royal Air Maroc, lors d’un séminaire organisé le mercredi 29 septembre, à la veille du premier Salon du tourisme français «Top Resa» qui se tient annuellement à Deauville. Un séminaire auquel a été convié un grand nombre d’opérateurs touristiques et hôteliers marocains.
Il n’est donc pas étonnant que RAM France affiche une bonne santé financière. D’ailleurs, le bilan de son activité sur ces cinq dernières années est édifiant. L’offre en sièges a été multipliée par 1,7, le trafic passagers par 1,6 et le chiffre d’affaires a doublé, passant à 200 millions d’euros (2 milliards de DH).
Ces résultats sont perceptibles pour les vols réguliers comme pour l’activité charter puisque le nombre de passagers réguliers a été multiplié par 5 durant cette période alors que l’activité charter a connu, pour sa part, une progression de +261 %.

Un call center dédié au marché français
Pour les responsables de la compagnie, ces résultats ont été rendus possibles grâce à une organisation de la fonction France. Parmi les mesures prises, la création d’un call center France, la restructuration de la fonction-vente et la formation du personnel de la compagnie en service dans le pays. De nouveaux partenariats ont également été entrepris avec les prescripteurs de voyages, les tour-opérateurs et le réseau de distribution. La politique tarifaire a été revue à la baisse. D’autant que, durant des années, la ligne Casablanca-Paris était jugée l’une des plus chères au monde. Résultat : des villes comme Fès, autrefois boudées par la compagnie, sont désormais desservies en vols réguliers quotidiens au départ de Paris. L’augmentation du trafic n’a donc pas concerné que les axes traditionnels.
En termes de communication, la compagnie a également été agressive puisqu’elle s’est greffée à des évènements prestigieux comme l’élection de Miss France à Agadir, l’émission Marjolaine et les Millionnaires ainsi que de nombreuses autres émissions tournées au Maroc comme Rêve d’un soir sur TF1 qui avait enregistré plus de 10 millions de téléspectateurs.
Ces efforts, alliés à ceux de l’ONMT, ont porté leurs fruits : le Maroc a su cultiver auprès de l’opinion publique française une image globalement positive qui ressort d’ailleurs à travers le chiffres. Le marché français demeure en première position des arrivées touristiques internationales avec 67 % du total.
Aujourd’hui, les responsables de la compagnie estiment qu’il faut faire encore plus et mieux. Pour M. Zouiten, l’action première à poursuivre est «de renforcer le maillage du réseau RAM à travers la France afin de mieux positionner le produit Maroc et de le rendre encore plus proche de la clientèle». Pour y contribuer, l’ouverture de nouvelles plateformes régionales est prévue. Ainsi Nantes et Lille seront desservies en 2005.
Seconde action : poursuivre le lancement de vols directs réguliers sur toutes les destinations touristiques majeures marocaines. «Au départ de Paris, tous les axes touristiques sont d’ores et déjà desservis, l’objectif pour l’avenir sera de multiplier et de renforcer ces fréquences ainsi que sur la province. En 2005, nous lancerons de nouvelles lignes Bordeaux -Marrakech et Toulouse -Marrakech», explique M. Zouiten. L’engagement est pris et est même chiffré: plus de 20 % d’offres en sièges supplémentaires seront injectés en 2005 par RAM au départ de la France.
Pour diversifier l’offre, des actions marketing et de communication sont en cours d’élaboration sur des thématiques comme le golf, le trekking, la chasse, la thalassothérapie… De nouveaux produits verront également le jour comme les cartes d’abonnement, les grilles tarifaires pour accompagner les produits à thème…
Ainsi, si l’aérien demeure encore pour certaines destinations le talon d’Achille de la vision 2010, ce n’est pas le cas pour le marché français.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *