Sang : le stock atteint un record de plus de deux semaines de consommation
19 novembre 2014
Aziza belouas (1460 articles)
0 Commentaire
Partager

Sang : le stock atteint un record de plus de deux semaines de consommation

Le Maroc dispose actuellement de 8 000 poches de concentré de sang. Le Centre national de transfusion sanguine veut maintenir ce stock à  son niveau actuel. Une nouvelle campagne de don est programmée pour le 30 novembre à  l’occasion de la journée nationale du bénévolat.

Le stock de sécurité national de sang est supérieur à deux semaines de consommation. Et c’est une première au Maroc, selon Mohamed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Habituellement, il ne dépassait guère les sept jours ; il a même été de 4 jours au début de l’année. Le niveau actuel a été obtenu à la suite de la campagne de don lancée par le ministère de la santé au début du mois d’août dernier. En quantité, le stock disponible est de l’ordre de 8 000 poches de concentré de sang (plasma, plaquettes…) contre 15 000 à la fin de la campagne, fin août. Durant le mois en question, le nombre de dons -ou prélèvements- était de 900 à 1 600 par jour contre 750 à 800 en temps normal. Le CNTS est donc soulagé et entend maintenir les réserves de sang à leur niveau actuel grâce à des opérations régulières de don. Le prochain appel sera lancé le 30 novembre à l’occasion de la journée nationale du bénévolat.
Les donneurs réguliers n’ont droit à aucun privilège…

Aujourd’hui, les besoins, 300 à 400 poches par jour, sont couverts. Et c’est dans le Grand Casablanca, région la plus déficitaire au niveau national avec 1 100 poches actuellement, que l’on enregistre la plus importante demande quotidienne. Une situation justifiée puisque le Centre de Casablanca dessert également les villes de Khouribga, Settat et Mohammédia.
Le stock d’albumine, produit vital pour traiter certaines maladies, notamment la cirrhose de foie ou des formes compliquées du diabète, est également satisfaisant parce qu’il couvre deux mois de consommation. Le CNTS qui a lancé récemment un appel d’offres pour l’achat d’albumine doit recevoir 6 000 flacons auxquels doivent s’ajouter 6 000 autres dont la livraison est prévue pour janvier 2015. Le stock sera ainsi porté à 24 mois de consommation.

Néanmoins, le Maroc est encore loin de couvrir ses besoins en albumine. Chaque année, il produit 12 000 flacons de 100 ml, alors que les besoins sont estimés à 24 000, selon le CNTS. Le ministère de la santé avait alors décidé en décembre dernier d’équiper deux nouveaux centres régionaux de transfusion sanguine pour la collecte de sang et d’octroyer l’autorisation de mise sur le marché (AMM) à deux laboratoires privés pour la distribution de ce produit. L’objectif étant d’atteindre l’autosuffisance à l’horizon 2016. Le CNTS annonce déjà qu’il compte porter la production annuelle d’albumine à 18 000 flacons en 2015.

Outre son engagement pour éviter des ruptures de stock pour ces produits vitaux, il garantit également, grâce à sa politique de prix, leur accessibilité. Ainsi, le flacon de 100 ml d’albumine est vendu à 550 DH au centre contre 800 DH chez les opérateurs privés. Une poche de sang est facturée à 350 DH pour un coût de revient de 650 DH. Il faut préciser que, selon la réglementation de la transfusion sanguine, les produits sont gratuits pour les patients «Ramedistes» et mutualistes. Seuls les patients hospitalisés dans les cliniques privées paient et sont remboursés par les compagnies d’assurance. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le CNTS souligne que les donateurs réguliers ne sont pas privilégiés puisqu’ils paient le produit. La raison est que le don de sang est volontaire et basé sur le bénévolat.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *