Renouvellement des grands taxis : à  Casablanca, on réclame des aides supplémentaires !
1 septembre 2015
Younes Tantaoui (435 articles)
0 Commentaire
Partager

Renouvellement des grands taxis : à  Casablanca, on réclame des aides supplémentaires !

Les propriétaires de taxis de la métropole espèrent obtenir plus d’argent de la part de la Région après les élections.

Une aide financière supplémentaire pour encourager davantage le renouvellement des grands taxis à Casablanca, c’est l’espoir que nourrit aujourd’hui une partie de ceux qui n’ont pas encore franchi le pas. D’après des sources syndicales, des discussions auraient été entamées avec des responsables de la Région autour de cette question. «Vu le contexte actuel marqué par l’imminence des élections, il nous faudra attendre la fin du mois de septembre pour discuter amplement du sujet», explique Mohamed Herrak, secrétaire général du syndicat national des taxis affilié à la CDT. En fait, l’idée défendue par le syndicat part du principe qu’une aide supplémentaire encouragerait les propriétaires de taxis de la Région à recourir à des véhicules d’une meilleure qualité, et donc plus chers que ceux utilisés actuellement. A ce jour, c’est en effet Dacia Lodgy qui est le véhicule préféré des propriétaires de taxis ayant déjà procédé au renouvellement, et ce, principalement en raison de son prix attractif. «Pour l’heure, il est difficile de se prononcer sur la qualité des marques proposées, vu que les véhicules sont toujours dans un état neuf. Mais compte tenu de leur prix, il est clair qu’ils ne pourront pas égaler les Mercedes utilisées par le passé, surtout quand elles étaient encore en bon état», ajoute le syndicaliste. L’aide qui sera sollicitée des autorités de la Région devrait être comprise entre 1,5 et 2 milliards de DH, soit plus de la moitié du budget que réservent les pouvoirs publics à l’opération de renouvellement à l’échelle nationale. L’importance de ce montant se justifie par le nombre de taxis en circulation dans la Région. Sur la seule ville de Casablanca, leur nombre est estimé par les professionnels à plus de 8000 véhicules sur les 45 000 au niveau national, auxquels s’ajoutent ceux des autres villes comme Berrechid ou Settat qui seront désormais intégrés à la Région Casablanca selon le nouveau découpage territorial.

Environ 1 000 grands taxis renouvelés au niveau national

En attendant de voir si les propriétaires de taxis auront gain de cause, force est de constater qu’auprès des représentations de cette profession, on a changé le fusil d’épaule quant à l’appréciation du dispositif de renouvellement. Au début de l’opération, beaucoup d’entre elles tablaient sur un échec de l’opération, vu qu’une grande partie des taxis en circulation est exploitée par des chauffeurs qui ne sont pas propriétaires des véhicules (et qui ne pouvaient donc pas les renouveler). Elles sollicitaient plus de mesures permettant de réguler la relation entre propriétaires de taxis et chauffeurs avant d’entamer le programme de renouvellement. Finalement, après quelques mois du début de l’opération, plus de 1 000 véhicules ont déjà été renouvelés à l’échelle nationale. Selon les témoignages recueillis auprès des taximen, ces véhicules ont clairement permis un gain en termes de coût du gasoil, lequel se serait réduit entre 10% et 20% selon la ligne desservie par le taxi.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *