Opération Marhaba 2017 : Tanger Med attend une légère hausse du trafic passagers
14 juin 2017
Wiam Markhouss (322 articles)
0 Commentaire
Partager

Opération Marhaba 2017 : Tanger Med attend une légère hausse du trafic passagers

Onze navires déployés uniquement pour la liaison Tanger Med-Algésiras. Les effectifs des administrations et des autorités de contrôle sont renforcés. Les circuits des passagers mieux organisés.

Le port de Tanger Med est fin prêt pour l’opération Marhaba 2017 qui s’étale du 5 juin au 15 septembre. L’autorité portuaire s’attend à une légère augmentation du trafic par rapport à l’année dernière durant laquelle 1,6 million de passagers avaient été comptabilisés, au départ et à l’arrivée, sur un total annuel de 2 763 593.

Pour la présente campagne, 11 navires seront déployés uniquement pour la liaison Tanger Med-Algésiras. Pour fluidifier le trafic et faire face aux impondérables, surtout pendant les périodes de grande affluence où le pic est d’environ 32 000 passagers par jour, divers mesures ont été instaurées. Outre le renforcement des infrastructures tels que la signalisation, l’éclairage…, 17 zones d’embarquement ont été créées et trois ascenseurs et un escalator ajoutés à l’infrastructure de la gare maritime. Comme à l’accoutumée, un dispositif de gestion des situations exceptionnelles (interchangeabilité, alimentation…) est en place. Au niveau de l’exploitation portuaire, 135 agents supplémentaires sont enrôlés, portant l’effectif à 711. Les moyens humains des administrations et des autorités de contrôle (DGSN, ADII, GR, FA et PC) sont aussi renforcés par 300 agents pour un total de 1 215. Enfin, la Fondation Mohammed V pour la solidarité mobilise 13 médecins assurant une permanence 24h/24 durant l’opération, 3 ambulances et un personnel médical composé de 60 personnes dont des ambulanciers, des infirmières et des assistantes sociales.

Des procédures moins contraignantes pour les passagers à bord d’un véhicule

A propos des embarquements et des débarquements, les flux d’entrée et de sortie des voyageurs à pied sont physiquement séparés. Idem pour les véhicules. Ce faisant, la capacité de traitement est doublée et le temps de transit des voyageurs réduit. Les passagers avec véhicules en partance pour l’Europe accèdent à la zone portuaire par l’Automobile Access. Ils peuvent acheter et confirmer leurs billets à travers tout le circuit des véhicules. Et pour la première fois, la confirmation des billets est assurée par l’autorité portuaire. La police traite jusqu’à 1 000 véhicules par heure à la sortie du Maroc et les passagers disposant déjà de billets pourront effectuer le check-in sans descendre de la voiture.

Dans la zone de fouille, un scanner mobile Rayon X pour le contrôle non intrusif des véhicules a été mis en service. L’autorité maintient tout de même le contrôle des passagers à bord des véhicules à l’aide de la brigade cynophile. Dans les zones de pré-embarquement, un nouveau schéma de circulation des véhicules a été mis en place pour améliorer la circulation et diminuer les risques d’accident.

A l’entrée au Maroc, les formalités administratives se font toujours à bord des navires. Au sol, le dispositif de contrôle de police permet de traiter 500 véhicules par heure sans descente du véhicule.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *