Mobilier de bureau : un marché de 1,3 Md de dirhams dominé par quatre entreprises
2 novembre 2007
Lavieeco (24773 articles)
0 Commentaire
Partager

Mobilier de bureau : un marché de 1,3 Md de dirhams dominé par quatre entreprises

Maroc Bureau, Installator, Steelcase et Trarem ont 50% de parts de marché.
700 MDH sont réalisés par l’administration publique et la grande entreprise.
Le marché a progressé de 8 à  12 % sur les trois dernières années.

Suivant la bonne tendance de l’économie, le secteur du mobilier de bureau est en plein boom. Sur les trois derniers exercices, le marché a progressé de 8 à  12 % par an, selon les opérateurs. Outre l’extension de l’activité économique, cette évolution est favorisée par une nette professionnalisation du secteur sous l’égide des opérateurs les plus représentatifs que sont notamment Maroc Bureau, Installator, Steelcase, Trarem, pour ceux qui fabriquent et commercialisent leurs propres produits, et des importateurs comme Hayworth. Il n’existe pas de statistiques officielles sur le marché. Toutefois, les professionnels qui ont accepté de livrer leur appréciation estiment le chiffre d’affaires global entre 1,1 milliard et 1,3 milliard de DH. Plus de la moitié, soit 700 MDH tout au plus, est réalisée avec les grandes entreprises et le secteur public ; le reste avec les PME qui optent en général pour l’entrée de gamme, et les particuliers.

Selon Khalid Kamel, directeur des ventes de Maroc Bureau, le secteur est dominé par cette entreprise qui annonce un chiffre d’affaires de 300 MDH. La même source attribue 150 MDH à  Steelcase tout comme à  Installator, autour de 80 MDH à  Trarem et quelque 30 MDH à  Hayworth. Le reliquat est partagé entre les fabricants qui n’ont qu’une influence limitée sur le marché quand elle n’est pas épisodique, et les autres importateurs formels, entre autres les spécialistes du kit qui ne sont pas considérés comme des concurrents du fait que le mobilier ne constitue pas leur cÅ“ur de métier, ou qui travaillent au noir.

Certaines entreprises externalisent une partie de leur production
Sur le plan de la répartition géographique, et comme tant d’autres secteurs, l’essentiel des affaires se fait encore sur l’axe Rabat-Casablanca qui concentre la majeure partie de l’activité économique. Guy Eberhardt, DG de Steelcase Maroc, dont 20 % du chiffre d’affaires est cependant facturé au Sénégal et en Côte d’Ivoire, affirme que la totalité des commandes locales émanent des grandes entreprises et du secteur public qui, apparemment, ont été de bons acheteurs. D’ailleurs, M. Eberhardt ne cache pas sa satisfaction, soulignant que l’exercice en cours est un bon cru et que son entreprise va le clôturer avec un chiffre d’affaires de 155 millions de DH.

Quant à  Installator, il fait «90 % de son chiffre d’affaires avec les institutions et les entreprises, les 10 % restants étant réalisés avec les particuliers dans la mesure o๠[il est] aussi présent dans la cuisine et le salon», explique Richard Navarro, DG de l’entreprise.

Evidemment, sur un marché de volume (voir encadré), le prix constitue un critère concurrentiel que tous les professionnels surveillent de près. Mais la différenciation se fait aussi sur le design et la qualité du matériau.

A ce niveau, la gamme des produits des principaux opérateurs est réalisée sur des moules développés avec des partenaires étrangers, sauf pour Steelcase qui s’appuie sur la maison mère américaine. Maroc Bureau a développé des partenariats avec l’allemand Wilhkam ou l’italien Metes et Installator est également liée à  des partenaires étrangers. «Nous nous concentrons sur la partie bois et externalisons sur place ou en Europe tout ce qui se rapporte à  l’acier ou à  l’inox et autres composants. Il est clair qu’il faut acheter la partie de la valeur ajoutée là  o๠elle est la meilleure au niveau qualité/prix», explique M. Navarro. «Quand j’achète mes sièges à  Samas ou à  Gorbetta en Europe, ma demande ne représente qu’une journée de travail pour mon fournisseur et c’est pour cela qu’il m’offre le produit le plus compétitif et le plus satisfaisant pour ma clientèle. Nous avons aussi des partenaires marocains dont le degré de professionnalisme est indéniable», souligne-t-il pour justifier sa stratégie. Dans tous les cas, Installator, tout comme les autres opérateurs interviewés, consacre une partie de ses ressources à  adapter ses produits à  la demande tout comme il prodigue du conseil, souvent gratuitement, à  la clientèle indécise ou qui a du mal à  définir ses besoins. Mais là , tempère un professionnel, «même si nous avons un mini bureau d’études dans nos entreprises, avec nos propres spécialistes et ingénieurs, nous ne pouvons pas nous substituer aux architectes».

Du reste, l’outil de production tourne à  plein régime. Tous disposent d’usines opérationnelles pendant toute l’année. Maroc Bureau, Steelcase et Installator, par exemple, emploient selon les saisons et les commandes jusqu’à  500 personnes par unité, en période de pointe.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *