Maserati Levante : raffinement hors-pair et dynamisme sans faute
13 septembre 2017
Naoufel Darif (723 articles)
0 Commentaire
Partager

Maserati Levante : raffinement hors-pair et dynamisme sans faute

Design agressif, intérieur luxueux et technologique, performances exceptionnelles sur route…, la marque italienne a réussi son entrée dans le segment des SUV.

S’il est vrai que le Maserati Levante s’est fait attendre, le résultat final l’exempt de tout reproche ! La marque de Modène aura pris tout son temps pour sortir ce joyau (attendu depuis 13 ans) parce que les enjeux sur ce segment sont importants : un marché très lucratif (pratiquement un véhicule de luxe vendu sur deux est un SUV) où les concurrents ne manquent pas (toutes les marques de luxe de pointe l’ont investi). Chez Maserati, ce premier pas dans la galaxie SUV vient compléter la gamme de berlines et de voitures de sport qui compte les Quattroporte, Ghibli, GranTurismo et GranCabrio. Le constructeur italien a voulu que le Levante (dont le nom fait référence à un vent soufflant de la Méditerranée) soit à mi-chemin entre un coupé sport et un SUV. Et c’est plutôt réussi.   

Le design du véhicule affiche des associations évidentes avec les autres modèles de la marque au Trident. L’avant est un brin plus agressif et présente de nouveaux phares fuselés séparés en deux éléments, le phare supérieur étant connecté à la calandre. Sur les côtés, les trois prises d’air sur les ailes avant, le pilier C trapézoïdal agrémenté du logo «Saetta» et l’arrière dominé par une fenêtre fuselée et aérodynamique, rappellent subtilement l’univers de la marque.

Néanmoins, le Levante n’oublie pas sa vocation première à l’intérieur. L’habitabilité aux places arrière est assez généreuse et la garde au toit est même supérieure à celle de la majorité des «SUV coupés», notamment allemands. Le nouveau SUV, produit à l’usine de Mirafiori à Turin, affiche une grande richesse d’équipements en série. L’ensemble des versions présente une suspension électronique sophistiquée avec un amortissement contrôlé et des ressorts pneumatiques, une transmission intégrale «Q4» et une boîte automatique à huit vitesses spécialement calibrée pour ce tout nouveau SUV, un système d’aide à la descente, un assistant de parking, une caméra à 360 degrés…

Côté tenue de route, le Levante fait un quasi-sans faute. Le dynamisme et l’agilité étonnent pour un engin de plus de 2 tonnes (un 0 à 100 réalisé en 5,2 s avec la motorisation 430 ch). Du reste, Maserati annonce un parfait équilibre entre l’avant et l’arrière avec une répartition des masses de 50/50, ainsi que le centre de gravité le plus bas du segment. Il faut reconnaître que le comportement du véhicule est bluffant par rapport à ses concurrents. Pas de secret : son moteur préparé chez Ferrari rend ce Levante très particulier agrémenté d’une sonorité unique lui conférant le timbre de baroudeur de haute facture.

Sous le capot, le Levante cache trois motorisations au choix. Une V6 diesel de 275 ch (à partir de 905 000 DH) et deux essence : le V6 de 350 ch (qui commence à 935 000 DH) et le V6 bi-turbo S 430 ch (plus de 1 MDH) qui répondent tous à la norme Euro6.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *