6 avril 2009
Lavieeco (24759 articles)
0 Commentaire
Partager

Maroc-UE : la société civile invitée à  donner son avis sur l’affectation des aides

L’objectif est d’assurer une transparence totale quant à  l’utilisation des ressources et de mieux cibler ses interventions.
Les propositions doivent être transmises au plus tard le 30 avril 2009.

L’Union européenne est décidée à introduire la notion de démocratie participative dans l’affection des aides qu’elle octroie à ses partenaires. C’est ainsi que pour la préparation du nouveau programme indicatif national qui couvrira la période 2011-2013 (700 millions d’euros sont engagés pour la phase 2007-2010), elle a lancé une campagne de consultation pour recueillir les avis d’un maximum d’acteurs, plus particulièrement ceux de la société civile. L’objectif de la Commission européenne est d’assurer une transparence totale quant à l’utilisation des ressources et mieux cibler ses interventions.
Un document préliminaire sert de base de travail, lors de cette consultation. Les recommandations devraient être articulées essentiellement autour de quatre points :  des avis sur les secteurs d’intervention prioritaires ; les acteurs les plus à même d’être impliqués; les types d’actions les plus pertinents à mettre en place et le rôle éventuel de la société civile dans les pistes de coopération possibles.

Toutes les idées doivent être appuyées par des arguments concrets
Ce document est le fruit du croisement des priorités du document de «stratégie pays» élaboré pour la période 2007-2013 et de celles du document conjoint constituant la feuille de route pour le renforcement des relations entre les deux parties au cours des prochaines années adopté par le conseil d’association UE/Maroc en octobre 2008.
La stratégie 2007-2013, rappelons-le, est déclinée en cinq axes prioritaires que sont le développement des politiques sociales, la modernisation économique, l’appui institutionnel, la bonne gouvernance et les droits de l’homme ainsi que la protection de l’environnement. Partant de là, la commission souligne qu’un certain nombre de thématiques transversales seront prises en considération en fonction des spécificités des programmes et des secteurs d’interventions à savoir l’approche genre, l’environnement, la bonne gouvernance et la régionalisation/approche territoriale. Les propositions  des contributeurs, argumentées par des éléments d’analyse du secteur proposé (statistiques, indicateurs…), devront être transmises, au plus tard le 30  avril 2009, à l’adresse électronique : [email protected]

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *