Marché du travail : 116 000 emplois nets créés au 1er trimestre 2018
11 mai 2018
Salah Agueniou (1268 articles)
0 Commentaire
Partager

Marché du travail : 116 000 emplois nets créés au 1er trimestre 2018

La totalité des emplois créés au cours du 1er trimestre 2018 sont des emplois rémunérés. Le taux de chômage a reculé de 0,2 point à 10,5%. Le taux de sous-emploi a augmenté de 0,2 point à 10%.

La tendance à la disparition progressive des emplois non rémunérés se confirme de plus en plus. Au premier trimestre de 2018, les créations nettes d’emplois, selon l’enquête du HCP sur le marché du travail, se sont élevées à 116 000 postes. Ce chiffre est le solde entre la création de 142 000 emplois rémunérés et la perte de 26 000 non rémunérés. Cette évolution a fait passer la part de l’emploi rémunéré dans l’emploi total de 81,2% à 81,7% entre les premiers trimestres 2017 et 2018. Avec la création de 116 000 postes nets, le volume global des emplois augmente de 1,1% à 10 882 000. Ce taux de progression de l’emploi est légèrement supérieur à celui de la population active (+0,8%), ce qui s’est traduit par une baisse du taux de chômage à 10,5% contre 10,7% au même trimestre de 2017.

Malgré tout, les fondamentaux pour ainsi dire ne se sont pas améliorés. Le taux d’activité a baissé de 0,4 point à 47,1%, et le taux d’emploi a, lui, reculé de 0,2 point à 42,2%. Cette évolution s’explique par le fait que la population en âge d’activité a progressé plus rapidement (+1,7%) que la population active (+0,8%) et que la population active occupée (+1,1%).

Les services ont fourni le plus grand nombre d’emplois

Sur le plan des contributions sectorielles à la création d’emplois, les “services”, sans surprise, en ont fourni le plus grand nombre, soit 50 000 postes nets, dont plus de la moitié (27 000) dans la branche du “commerce de détail”. L’agriculture, forêt et pêche, a pour sa part contribué pour 43 000 emplois nets, dont 74,4% sont localisés en milieu rural. Le BTP, qui émerge progressivement depuis 2015 – après une récession qui a duré trois ans –, enregistre une création de 32 000 emplois nets, après 20 000 en 2017 à la même période. Enfin, l’industrie (y compris l’artisanat) a, quant à elle, perdu 9 000 postes, alors qu’elle en a créé 16 000 au premier trimestre de 2017.

La prédominance des “services”, de “l’agriculture, forêt et pêche” et du BTP, dans les créations nouvelles d’emplois, et plus généralement dans l’emploi total, fait que la population active occupée en situation de sous-emploi a augmenté assez significativement : +33 000 personnes, soit une hausse de 3,1%, ce qui porte le taux de sous-emploi à 10% contre 9,8% un an auparavant. Et c’est particulièrement dans le BTP où le sous-emploi est le plus élevé : 16,1%, contre 9,8% dans l’agriculture, 9,5% dans les services et 7,2% dans l’industrie.

Mots-clés Emploi

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *