Marché auto : la baisse ramenée à  2,5% et les allemandes cartonnent
12 juillet 2010
Lavieeco (25144 articles)
0 Commentaire
Partager

Marché auto : la baisse ramenée à  2,5% et les allemandes cartonnent

Le marché des voitures importées montées affiche sur le premier semestre une progression de 1,85% alors que le montage local dégringole de 10%.
Volkswagen signe la meilleure progression en volume.

Le marché automobile des particuliers continue à peiner mais il revient de loin, de très loin. A fin juin dernier, il a ramené la baisse de ses ventes à 2,49% par rapport à la même période en 2009, sachant qu’à l’issue du premier trimestre la baisse avait atteint 7% et qu’au cours du mois d’avril suivant elle avait même frôlé les 11%. Il y a donc de quoi respirer avec ses 10 148 véhicules neufs (CBU et CKD, pour, respectivement, importé monté et montage local) écoulés en juin. Au total, pour les six premiers mois de l’année ce sont 48 925 voitures neuves qui ont été vendues. Pour les professionnels, le secteur demeure en crise. Mais il ne faut pas oublier que les ventes en 2009 avaient, elles, reculé globalement de 8,17 % (avec un total de 102 105 voitures vendues sur l’année). Quoi qu’il en soit, le mois écoulé a, de manière notable, permis de remonter la pente, notamment en raison de l’effet du salon  Auto-expo.
Tenu du 14 au 23 mai dernier, ce dernier a relancé un marché caractérisé par une situation d’attentisme. Hatim Kaghat, en charge des relations publiques chez Kia Maroc, explique qu’Auto-expo a été orienté depuis le départ dans une logique de vente, contrairement à ce que l’on observe un peu partout dans le monde pour ce genre d’événement où les opérateurs et les constructeurs cherchent des effets d’image, de notoriété et de nouveauté. En fait, Auto-expo au Maroc a un effet pervers car on assiste à une sorte d’attentisme de la part des acheteurs qui font reculer leur décision d’achat durant la période qui le précède avec l’idée légitime de bénéficier des promotions et de baisse des prix, une réalité qui ne s’est d’ailleurs jamais démentie durant les sept éditions et surtout les toutes dernières. Ce même effet de baisse des prix et de l’introduction de nouveaux modèles fait que les importateurs ne subissent pas la désaffection des acheteurs de la même manière.
Ainsi, dans une première segmentation entre les véhicules importés montés et ceux fabriqués localement, on remarque que c’est surtout le montage local qui a accusé le coup. A fin juin, les ventes des véhicules utilitaires transformés en voitures de famille (Renault Kangoo, Peugeot Partner et Citroën Berlingo) ont carrément dégringolé avec des variations négatives comprises entre 36% et 11%. Seule Dacia avec la Logan et le Sandero arrive à tirer son épingle du jeu, en limitant la casse à 2,15%, et continue d’occuper la première place du podium en termes de ventes, toutes catégories confondues, avec 9 210 ventes. Au final, les ventes de véhicules locaux, avec 17 876 unités écoulées se sont effondrées de 10%. Un schéma relativement similaire à celui de 2009, année durant laquelle le CKD avait enregistré une baisse de 13,81% sur les 12 mois.

83% de hausse pour Opel

Côté véhicules importés, le premier semestre se sera soldé par une légère hausse de 1,85%, soit 31 623 ventes. Fait à relever, le traditionnel duel entre les françaises Renault et Peugeot, tourne à l’avantage de la deuxième qui, avec 3 605 unités écoulées, dépasse d’une  courte tête (46 ventes en plus !) son concurrent. Tous les deux enregistrent des progressions positives par rapport à 2009, dont un appréciable +7,36% pour Renault, eu égard au volume vendu. Il faut dire que les deux marques profitent du lancement de nouveaux modèles (Mégane, Fluence, Symbol, 207, 308, 3008, 5008). Les voitures allemandes ne sont pas en reste.Volkswagen signe la meilleure progression du semestre, toutes catégories confondues, avec 708 voitures vendues en plus par rapport à 2009, pour un total de 3 049 unités écoulées au terme du premier semestre 2010. La marque a en fait joué à fond les promotions, aidée en cela par la baisse des droits de douane sur les voitures en provenance d’Europe : les Wolkswagen Passat, Touareg et Polo en ont profité. Autres performances remarquables, celles d’Opel, Mercedes, BMW et Audi qui enregistrent des hausses allant de 83,7% pour la première à 22% pour la dernière. Là encore, l’attrait de la nouveauté a joué avec les Astra, Classe E, série 3 et 5 et A4, A5.

Les chinoises décrochent fortement

Côté véhicules asiatiques, en revanche, la situation est mi-figue mi-raisin. Pénalisées par des droits de douane plus élevées, les voitures sont moins attractives à l’achat. Hyundai, malgré l’arrivée de sa nouvelle I30, arrive à peine à limiter la casse mais se classe globalement en cinquième position sur le marché. Suzuki écoule 1 175 véhicules et signe son retour avec un bond de 73%. Honda, grâce à sa nouvelle Accord, arrive à 17,5% de hausse, mais Toyota continue de boire la tasse avec des ventes qui plongent de 30,5%.
Changhe, Great Wall, Byd, Mahindra, Yangzi, Landwind, Ufo, Chana… Les marques chinoises, en dépit de leurs bas prix, n’arrivent toujours pas à séduire les Marocains. En six mois, elles n’ont écoulé que 112 véhicules contre 194 l’année dernière, soit une baisse de 42%.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *