«Les petites structures ont de grandes attentes en matière d’accompagnement comptable et commercial»
2 août 2017
Naoufel Darif (695 articles)
0 Commentaire
Partager

«Les petites structures ont de grandes attentes en matière d’accompagnement comptable et commercial»

Le statut de l’auto-entrepreneur a permis de promouvoir l’entrepreneuriat au niveau national. Daralmoukawil.com compte plus de 160 000 utilisateurs et pas moins de 30 000 personnes ont bénéficié de cours en ligne gratuits.

Karim Idrissi Kaitouni
DG Exécutif en charge du marché de l’Entreprise à Attijariwafa bank

Comment appréciez-vous l’écosystème entrepreneurial après l’entrée en vigueur du statut de l’auto-entrepreneur?

L’entrée en vigueur du statut de l’auto-entrepreneur est une initiative phare qui a réellement permis de promouvoir l’entrepreneuriat au niveau national. Ceci grâce, d’une part, à la structuration de plusieurs opérateurs dont certains ne trouvaient pas jusque-là de forme juridique adaptée à leurs besoins, et, d’autre part, à la stimulation de la création de mono-activités par des jeunes entrepreneurs grâce aux démarches simples et fluides d’obtention du statut. Nous notons de plus en plus de demandes d’inscriptions à ce statut compte tenu de son cadre incitatif et des horizons qu’il ouvre aux entrepreneurs en matière d’accès au financement et d’amélioration du carnet de commandes grâce à la formalisation de l’activité. Cependant, les efforts de sensibilisation aux avantages de ce nouveau statut doivent se poursuivre pour réduire davantage l’informel dans l’économie nationale et le chômage des jeunes.

Pour notre banque, un premier bilan dressé en 2017 fait apparaître qu’une inscription sur quatre au statut d’auto-entrepreneur est accompagnée par Attijariwafa bank.

Quelle est la place des auto-entrepreneurs et TPE dans le business model de votre banque ?

L’accompagnement des TPE est au cœur des préoccupations du groupe Attijariwafa bank et continue d’occuper une place de choix dans la stratégie du groupe. En effet, pour accompagner le développement de cette clientèle, le groupe a mis en place un dispositif de proximité privilégiant la relation de conseil et d’écoute avec un réseau d’une centaine de centres TPE, une offre de produits et services novatrice permettant d’accéder aux services de la banque dans les meilleures conditions, ainsi que des solutions de financement conçues pour stimuler l’investissement et soulager la trésorerie.

Pour accompagner le statut de l’auto-entrepreneur, Attijariwafa bank a mis en place une entité dédiée à cette activité dont le rôle est le soutien de ce régime à travers des actions de sensibilisation dans différentes zones urbaines et rurales du Royaume. L’objectif étant d’informer sur les apports du cadre juridique du statut de l’auto-entrepreneur, aider à la structuration de certaines filières de l’informel et à l’émergence de nouvelles activités génératrices de revenu, et, enfin, assister dans les démarches d’inscription. Ces actions sont menées avec des acteurs et des partenaires nationaux et régionaux et s’inscrivent dans une logique d’accompagnement durable des entrepreneurs. Attijariwafa bank a également lancé en 2016 un service digital non financier, «Dar Al Moukawil», concept novateur dédié à l’accompagnement gratuit de ces structures.

Justement, l’ouverture des centres physiques intervient après cette expérience de plateforme digitale Dar Al Moukawil.com lancée il y a un an. Qu’en est-il des profils, besoins et attentes des porteurs de projets ?

Daralmoukawil.com compte plus de 160 000 utilisateurs et pas moins de 30000 personnes ont bénéficié de cours en ligne gratuits, notamment dans les rangs des porteurs de projets et des jeunes diplômés. La conclusion est donc claire : il y a une forte attente de la part des petites structures en matière d’accompagnement par la formation et l’information. Elles ont besoin de conseil et d’orientation pour démarrer leurs projets avec une vision claire pour mieux les gérer à moyen et long terme.

Hormis le volet de l’accompagnement et la formation, le passage par ces centres peut-il augmenter les chances de cette population d’accéder au financement ?

Une amélioration de la gestion de l’entreprise, notamment sur les volets comptable et commercial, peut favoriser l’accès au financement. C’est pour cela que l’un des objectifs des formations dispensées dans les Centres Dar Al Moukawil est la sensibilisation des TPE aux bonnes pratiques de gestion et la mise à disposition d’outils pratiques pour y arriver.

Quels sont les objectifs de la banque en matière d’ouverture d’autres points de contact avec la TPE sur le moyen terme ?

Après l’ouverture du centre Dar Al Moukawil à Aït Melloul, plusieurs autres centres verront le jour rapidement d’ici fin 2017. L’ambition d’Attijariwafa bank est de couvrir les principales villes du Royaume à travers ce réseau de proximité qui permettra à la banque d’être davantage à l’écoute des TPE.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *