Les fabricants de matériaux de construction se préparent à  la réglementation thermique
12 janvier 2015
Reda Harmak (1044 articles)
0 Commentaire
Partager

Les fabricants de matériaux de construction se préparent à  la réglementation thermique

Double vitrage, briques, agglos…, les industriels commencent à  introduire des solutions permettant de se conformer à  la loi. Une attention particulière est accordée aux prix pour minimiser les surcoûts sur les promoteurs immobiliers.

Lentement mais sûrement, les industriels des matériaux de construction se préparent à la nouvelle réglementation thermique dans le bâtiment. A vrai dire, certains fabricants s’y sont mis bien avant l’adoption de ce nouveau cadre en novembre dernier. Il en est ainsi de Tolba Verre, spécialiste du façonnage et de la production de produits verriers qui s’est lancé depuis 2 ans dans le double vitrage, figurant parmi les solutions garantissant l’isolation thermique des constructions. L’industriel propose aujourd’hui une gamme déjà bien étoffée.
Anticipant également les choses, le briquetier Orobrique a mis au point depuis deux ans un système de construction isolant baptisé Kasbah System car inspiré des techniques de construction utilisées dans les anciennes kasbah. Le procédé breveté a déjà fait l’objet d’une phase de test au niveau d’une dizaine de projets de différents types (hôtels, villas, immeubles…).
Plus récemment, le groupe multi-métier Menara Holding s’est rajouté au lot en lançant des agglos fabriqués à base de pierre ponce, laquelle offre des facultés naturelles d’isolation en plus de l’avantage de la légèreté. Le produit du groupe sera fabriqué par une nouvelle filiale, Menara Ponce, créée ces derniers mois en partenariat avec une entreprise turque.
Le coût des produits d’efficacité énergétique proposés semble faire l’objet d’une attention particulière parmi les industriels. Cela se comprend étant donné que l’immobilier reste un marché de prix, ce qui fait que les solutions minimisant le surcoût issu des matériaux d’isolation auront le plus de chance de percer. Tolba Verre met notamment en avant une solution de double vitrage destinée aux logements sociaux, segment où les promoteurs sont les plus sensibles aux surcoûts induits du fait du plafonnement des prix des logements à 250 000 DH par la loi. Ainsi, le double vitrage de Tolba Verre pour le social est commercialisé quasiment au même prix que les solutions conventionnelles, assure-t-on auprès de l’entreprise. Même promesse d’économie du côté de Menara Ponce qui promet un coût pour l’agglo en pierre ponce inférieur à celui des solutions d’isolation traditionnelles, ce qui s’explique par le fait qu’une seule cloison en agglo pierre ponce suffit pour construire un mur isolant, tandis que trois cloisons sont nécessaires lorsque l’on a recours aux éléments de maçonnerie standards. Les promoteurs du système Kasbah justifient la viabilité de leur solution par un argumentaire similaire promettant économie et facilité d’installation par rapport aux solutions combinant des briques normales et des produits d’isolation.

Sensibilisation et formation des utilisateurs

Hormis le prix, les industriels accordent une attention particulière à l’effort de sensibilisation et de formation des utilisateurs, ce qui, du reste, est normal s’agissant de nouvelles solutions. Orobrique dédie ainsi une équipe à l’accompagnement des usagers de Kasbah System, et ce, de la conception à la réalisation de leur projet. Aussi, pour que le marché apprivoise au plus vite sa solution, le briquetier multiplie les actions de formation. Tolba Verre pousse la logique plus loin encore et a signé ces derniers mois une convention avec les architectes, potentiels prescripteurs de sa solution. L’industriel a aussi signé, à l’occasion du Salon international du bâtiment (SIB) tenu en novembre dernier, une convention de collaboration avec l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Aderee) et la Fédération des industriels des matériaux de construction (FMC). Cette convention prévoit entre autres des rencontres périodiques entre les trois entités dans un but d’échange d’expérience et elle devrait faciliter leur collaboration dans des projets communs.
Tous ces efforts des opérateurs sont motivés bien évidemment par le marché qu’ouvre la réglementation thermique qui sera pleinement mise en application en novembre 2015. De l’avis unanime des industriels, le potentiel est considérable, sachant que le cadre s’impose aux constructions résidentielles mais aussi tertiaires relevant des secteurs du tourisme, de l’éducation, du commerce… Cet attrait reste néanmoins tributaire des efforts qui seront mis en œuvre par les pouvoirs publics pour contrôler le respect de la loi, relativisent les fabricants.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *