Les crédits bancaires évoluent de 5,8%
4 septembre 2017
Lavieeco (23459 articles)
0 Commentaire
Partager

Les crédits bancaires évoluent de 5,8%

Un encours de plus de 831 milliards de dirhams atteint à fin juillet.

En analysant cette ventilation, la banque centrale indique que l’évolution du crédit bancaire recouvre essentiellement la baisse de 0,8% des facilités de trésorerie après une hausse de 1,7% un mois auparavant.

Les crédits bancaires maintiennent leur trend haussier. L’évolution relevée au septième mois de l’année est de 5,8% par rapport au mois de juillet 2016. A cet effet, l’encours bancaire s’est consolidé en une année de 45,42 milliards de dirhams pour atteindre à fin juillet 2017 les 831,24 milliards de dirhams. C’est ce qui ressort de la dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. En analysant cette ventilation, la banque centrale indique que l’évolution du crédit bancaire recouvre essentiellement la baisse de 0,8% des facilités de trésorerie après une hausse de 1,7% un mois auparavant. Les autres objets économiques ont par ailleurs vu leurs encours s’accroître au septième mois de l’année. C’est le cas des crédits à l’équipement qui ont affiché sur ladite période une hausse de 11,2%. Les crédits à l’équipement se sont chiffrés à fin juillet à 158,63 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de 16,04 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. Les prêts à la consommation ont grimpé de 4,7% se situant ainsi autour de 50,54 milliards de dirhams. Sur l’année, cet encours a progressé de 2,28 milliards de dirhams. Quant aux crédits immobiliers, la banque centrale indique qu’ils ont affiché à fin juillet un rythme stable. Leur taux est resté quasiment au même niveau que le mois précédent, soit une évolution de 3,9%. L’encours des crédits immobiliers est estimé à fin juillet à 255,07 milliards de dirhams. Il serait en hausse de 9,47 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. Cet encours se compose en grande partie des crédits à l’habitat. Ces derniers ont affiché une hausse de 4 ,9% au septième mois de l’année, soit des prêts de 1494,07 milliards de dirhams à fin juillet. Ces crédits se sont consolidés de 9,11 milliards de dirhams par rapport à l’année précédente. Les crédits aux promoteurs immobiliers ont connu une amélioration de 1,7%, soit 984 millions de dirhams comparé à l’année passée. L’encours atteint à fin juillet est de 58,85 milliards de dirhams. Par secteur institutionnel, le crédit au secteur privé a progressé de 3% pour atteindre les 650,98 milliards de dirhams.

La banque centrale observe dans ce sens un ralentissement des concours aux sociétés non financières privées. Ces dernières ont affiché une évolution de 2,9% se situant autour de 333,02 milliards de dirhams. En revanche, les prêts accordés aux ménages se sont consolidés à fin juillet affichant une hausse de 3,1%, soit un encours de 317,96 milliards de dirhams. De même, les crédits accordés au secteur public se sont nettement améliorés. Une évolution de 18,7% a été relevée à fin juillet. L’encours est estimé pour sa part à 64,23 milliards de dirhams, soit 10,12 milliards de dirhams de plus par rapport à la même période de l’année. Dans ce sens, les prêts accordés aux sociétés non financières publiques ont grimpé de 22,3% (48,95 milliards de dirhams) tandis que les crédits octroyés aux administrations locales se sont inscrits en hausse de 8,4% (15,28 milliards de dirhams). S’agissant des créances en souffrance, Bank Al-Maghrib relève une hausse de 15,6% comparé à fin juillet 2016. Ces créances atteignent au septième mois de l’année 63 milliards de dirhams, soit 1,73 milliards de dirhams additionnels que l’année précédente.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *