11 mars 2005
Salah Agueniou (1269 articles)
0 Commentaire
Partager

Le taux de couverture baisse à  54 %

Les exportations ont chuté de 20,7 % par rapport à  janvier 2004.

Lecommerce extérieur n’en finit pas d’enregistrer des contre-performances. Pour le premier mois de 2005, le déficit commercial s’élève à 5,4 milliards de DH. Globalement, les exportations se montent à 6,37 milliards de DH contre 11,76 milliards pour les importations. En définitive, le taux de couverture tombe à 54,2 % au lieu de 66,2 % pour le même mois de 2004.
Selon les indications de l’Office des changes, les importations hors pétrole se sont élevées à 10,5 milliards de DH (- 4,1 % par rapport à janvier 2004) et la facture pétrolière à près de 1,2 milliard de DH (+ 7,4 %). Dans le même temps, les exportations hors phosphates et dérivés ont chuté de 24 %, passant de 6,8 milliards de DH en janvier 2004 à 5,2 milliards en janvier 2005. Les exportations de phosphates et dérivés enregistrent un recul de près de 1,9 %, passant de 1,18 à 1,16 milliard de DH entre les deux périodes considérées.
Cette tendance au repli des exportations face à la progression des importations s’inscrit dans le prolongement de 2004 marqué par l’aggravation du déficit commercial.

Il sera difficile de renverser la tendance à court terme,
Les dernières statistiques publiées par la direction de la Politique économique générales (DPEG) montrent en effet que l’année 2004 s’est caractérisée par un recul du taux de couverture des importations par les exportations de 6,5 points, pour s’établir à 55,2 %. Ce faisant, la contribution du commerce extérieur à la croissance du PIB serait négative de 3,1 points en 2004 contre 1,2 point en 2003.
Pourtant, par rapport à 2003 où elles avaient baissé de 2,9 %, les exportations pour 2004 ont connu une hausse de 2,1 % et ce grâce notamment à la vente à l’étranger des demi-produits (+ 4,6 points), des produits bruts (+ 2,2 points) et d’énergie et lubrifiants (+ 1 point).
Ce qui a tiré vers le bas les exportations, c’est surtout le repli des produits alimentaires (produits agricoles, crustacés, mollusques et coquillages), la baisse en valeur des produits électriques et électroniques (fils et câbles électriques et les composants électroniques) et ceux de la filière textile (articles de bonneterie et vêtements confectionnés, en particulier).
Les importations, en revanche, ont considérablement augmenté (+ 14,1 % par rapport à 2003), totalisant un montant de 155,3 milliards de DH. A l’origine de cette hausse, le renchérissement de la facture pétrolière (+ 57,7 %) et céréalière (+ 34,6 %), le renforcement des achats de produits de consommation (+ 9 %), de demi-produits (17,2 %) et de produits finis d’équipement (14,3 %).
Compte tenu du démantèlement de l’accord multifibres et du maintien à un niveau élevé du cours du pétrole, il est difficile de prévoir un renversement de tendance, sur le court terme tout au moins .

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *