Le Maroc et le Portugal s’emploient à renforcer leur partenariat économique
12 décembre 2017
Hicham Benjamaa (169 articles)
0 Commentaire
Partager

Le Maroc et le Portugal s’emploient à renforcer leur partenariat économique

De nombreuses complémentarités existent dans le secteur de l’automobile, l’économie verte, le BTP et les infrastructures, le tourisme, etc. Le montant global du commerce maroco-portugais a atteint près d’un milliard d’euros.

La CGEM a organisé, le 5 décembre à Rabat, le Forum économique Maroc-Portugal, sur le thème : «Des synergies pour le co-investissement industriel». Etaient présents le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, et son homologue portugais Antonio Costa, ainsi que de nombreux chefs d’entreprises marocains et portugais. Lors de la cérémonie d’ouverture, Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM, a déclaré: «Nous sommes convaincus que le Maroc et le Portugal peuvent mieux exploiter leurs atouts respectifs pour co-construire de nouvelles chaînes de valeur, aussi bien au sein de leurs marchés domestiques qu’à destination des pays d’Europe ou d’Afrique». Selon elle, il existe de nombreux domaines de complémentarité entre les deux pays. Parmi ceux-ci, elle a évoqué «la mise en place d’un pôle de compétitivité atlantique» dans le secteur de l’automobile visant à approvisionner l’Europe et notamment l’Espagne, le positionnement dans les nouvelles opportunités de l’économie verte, où des marchés industriels sont à saisir dans la fabrication d’équipements solaires et éoliens, ainsi que la «construction d’un écosystème transnational» dans le textile. De même qu’un positionnement commun dans le BTP et les infrastructures, sur les marchés africains, pourrait être bénéfique aux entreprises qui disposent d’une «expertise technique prouvée et de références solides». D’autant plus que le Maroc s’apprête à intégrer la CEDEAO, un marché de 15 pays et 300 millions de consommateurs et dont les besoins sont significatifs. Les entreprises portugaises pourraient ainsi y soumissionner avec leurs homologues marocains, dans le cadre de consortiums. En ce qui concerne le tourisme, à peine 70 000 Portugais visitent le Maroc chaque année et ils ne sont pas plus de 17 000 Marocains à aller au Portugal. De ce fait, un «co-branding bien construit», avec une connectivité aérienne adéquate, permettrait aux deux pays d’accroître les arrivées aux frontières. Des complémentarités existent également dans les secteurs de l’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique, les mines, l’électronique, les technologies de l’information, etc.

Quant au chef du gouvernement, il a estimé que «la qualité des relations diplomatiques entre le Maroc et le Portugal constitue une plateforme pour le développement des relations économiques entre les deux pays». Et d’ajouter : «Nous attendons la mise en place de la ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal d’une capacité de 1 000 MW, qui constitue un exemple de coopération économique et énergétique pour les pays de la région». Il s’est également réjoui que près de 1 300 entreprises portugaises exportent vers le Maroc et que, depuis 2011, on enregistre une hausse de 131% du volume des exportations marocaines vers le Portugal. A noter que le Maroc est le deuxième partenaire du Portugal en Afrique et le premier au Maghreb.

Mots-clés Emploi

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *