Le gratin de la statistique se donne rendez-vous à Marrakech
13 juillet 2017
Hicham Benjamaa (109 articles)
0 Commentaire
Partager

Le gratin de la statistique se donne rendez-vous à Marrakech

L’évènement se déroulera du 16 au 21 juillet et réunira 1 795 participants issus de 120 pays. La rencontre donnera lieu à 1 274 communications dont 92 seront présentées par des chercheurs marocains.

Ahmed Lahlimi Alami, Haut-commissaire au plan, a présenté, le 28 juin à Rabat, le programme du 61e Congrès mondial de statistiques qui se tiendra, du 16 au 21 juillet, à Marrakech. Organisé par le Royaume, en réponse à une demande de l’Institut international de statistique (IIS), le congrès sera l’occasion pour les participants d’échanger expériences et bonnes pratiques, ainsi que de faire valoir les progrès et avancées réalisés en matière de statistique dans leurs pays et régions respectifs.

La 61e session réunira 1 795 participants issus de 120 pays et provenant, pour la plupart, d’instituts nationaux de statistique, d’universités et centres de recherche, d’associations de statisticiens, d’institutions régionales et internationales, ainsi que du secteur privé et de la société civile. Seront également présents, outre des membres du gouvernement marocain et des directeurs généraux d’instituts nationaux de statistique, des représentants d’institutions internationales et régionales, telles que le Conseil économique et social et la Division de statistique des Nations Unies, le Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le Programme des Nations Unies pour l’environnement, la Banque Mondiale, la BAD, la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe, la CEA, l’OCDE et Eurostat.

Les thématiques abordées porteront principalement sur les récents développements de la théorie statistique et des disciplines connexes (probabilités, échantillonnage, analyse des données, sciences de l’informatique, etc.), de la statistique officielle et des défis de modernisation des systèmes statistiques, des méthodes innovantes en matière de collecte, d’exploitation, d’analyse et de diffusion des données, ainsi que des innovations technologiques et leur usage dans les travaux statistiques.

Le programme comprend 152 sessions d’invités (498 communications), 87 sessions de sujets spéciaux (327 communications), 65 sessions de communications libres (449 communications) et 30 tables rondes de discussion. Avec un total de 334 sessions, des chercheurs de différents horizons présenteront 1 274 communications, parmi lesquelles 92 seront présentées par des chercheurs marocains dont 33 sont des cadres relevant du HCP.

Par ailleurs, le HCP organisera deux conférences d’envergure internationale: la première, le 16 juillet, en partenariat avec la présidence marocaine de la COP22, sous le thème «Quelles approches statistiques pour la mesure de l’environnement et des effets du changement climatique ?» et la seconde, le 19 juillet, en partenariat avec le ministère de la planification du développement et de la statistique de l’Etat du Qatar, sous le thème : «La Révolution des données au service des objectifs du développement durable».

Plusieurs conférences en marge du congrès

En outre, le HCP prévoit de réunir, le 20 juillet, conjointement avec la CEA, les directeurs généraux des instituts nationaux de statistique africains. L’objectif de cette réunion est d’initier la réflexion sur l’organisation, en 2018 au Maroc, d’une conférence sous le thème : «Le rôle de la statistique dans le processus d’intégration de l’Afrique».

Plusieurs réunions seront également organisées, en marge des travaux du congrès, à savoir la conférence “Teaching Statistics in a Data Rich World” par l’Association internationale pour l’enseignement des statistiques ; le séminaire sur les inclusions financières par Bank Al-Maghrib et le Comité d’Irving Fisher ; la première conférence sur les «Sciences des données, statistiques et visualisation» par l’Association internationale pour l’informatique statistique ; la 27e Conférence annuelle sur le climat et l’environnement par la Société internationale en environnemétrie et le Groupe de recherche italien des statistiques appliquées aux problèmes de l’environnement et, enfin, la Conférence sur l’estimation des petits domaines par l’Ecole nationale de la statistique et de l’analyse de l’information, le Centre de recherche en économie et statistique et l’Institut de Louis Bachelier.

De même qu’une série d’ateliers de formation de courte durée est prévue au profit de jeunes statisticiens de divers pays pour le renforcement de leurs capacités dans le domaine de la statistique et ses applications. L’environnement du congrès sera animé par 22 stands où plusieurs organismes nationaux et internationaux exposeront leurs activités au public.

Au terme des travaux du congrès, le Prix international de statistiques, créé pour la première fois, sera décerné au Pr David Cox, éminent statisticien britannique pour ses travaux relatifs au modèle d’analyse des données de survie. Ce prix a été institué par la Fondation du prix international de statistiques.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *