La première autorisation de construire 100% électronique accordée à Casablanca
10 janvier 2018
Reda Harmak (1115 articles)
0 Commentaire
Partager

La première autorisation de construire 100% électronique accordée à Casablanca

Un plan autorisé et signé électroniquement a été traité sans qu’aucun document ne soit remis à l’administration sous format papier. L’objectif est d’en finir avec le traitement papier des demandes d’autorisation de construire au niveau de toutes les administrations territoriales d’ici deux ans et demi.

La machine est bel est bien lancée pour l’autorisation de construire électronique. Un tout premier projet a été autorisé ces derniers jours à travers la procédure pleinement dématérialisée, déployée au niveau de Casablanca depuis octobre dernier. Un plan autorisé et signé électroniquement a été traité sans qu’aucun document ne soit remis à l’administration sous format papier, annoncent les équipes d’Urbatis, société gestionnaire de la plateforme de traitement électronique des demandes d’autorisation de construire, Casaurba. La société ambitionne de parvenir, dans deux ans et demi, à en finir avec le traitement papier des demandes d’autorisation de construire au niveau de toutes les administrations territoriales, ce qui porte à croire qu’un plan est désormais en place pour généraliser la procédure de demande d’autorisation de construire pleinement dématérialisée à travers tout le Maroc.

De nouvelles fonctionnalités cette année

En attendant, Casaurba devrait lancer cette année plusieurs nouvelles fonctionnalités. Le prestataire compte mettre en service une nouvelle version à plus grande valeur ajoutée de sa plateforme. Celle-ci devrait proposer aux cabinets d’architectes, promoteurs immobiliers et administrations territoriales des fonctionnalités spécifiques à leurs métiers en plus des services traditionnels. La société a aussi dans ses plans de décliner sa solution sous forme d’application mobile. Urbatis devrait aussi enrichir en 2018 une autre plateforme mise en place l’année dernière, consistant en un système d’information géographique, permettant la géolocalisation des projets autorisés avec des fonctionnalités d’analyse spatiale avancées. Il s’agit ainsi de lancer des e-services de production, publication et exploitation en mode cloud des données géographiques de sorte à permettre à l’ensemble des parties prenantes dans le domaine de l’urbanisme de collaborer et d’enrichir de façon tracée et sécurisée les données consolidées par la plateforme. Dans la foulée, une première version ouverte au public du système d’information géographique devrait être lancée dans les prochains mois.

A noter que les efforts de facilitation de la procédure en matière d’autorisation d’urbanisme, déployées depuis plus de 4 ans, ont permis au Maroc de gagner plus de 66 places au niveau du classement Doing Business pour ce qui est du volet permis de construire, permettant au Royaume d’occuper aujourd’hui le 17e rang mondial en la matière.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *