La formation en alternance, une formule gagnante pour les entreprises
30 novembre 2017
Brahim Habriche (1937 articles)
0 Commentaire
Partager

La formation en alternance, une formule gagnante pour les entreprises

Pour les entreprises, la formation duale est une aubaine pour préparer les alternants aux exigences professionnelles. Beaucoup d’universités et écoles ont mis en place ce mode d’enseignement.

Pour beaucoup d’entreprises, trouver des profils formés aux spécificités de leurs métiers et de leur marché est une sinécure. En ces temps de crise, l’alternance ne cesse donc de prendre de l’ampleur.

Ce mode d’apprentissage, qui fait le partage de la formation en parts égales entre l’entreprise et l’établissement d’enseignement (école ou université), facilite l’intégration des jeunes dans le monde du travail. Lancé au début des années 90, dans le cadre de la coopération maroco-allemande, avec la participation de l’OFPPT et de la FIMME (Fédération des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques du Maroc), la formation en alternance a fini par convaincre plusieurs établissements. Dernier en date, l’Institut des sciences politiques, juridiques et sociales (ISPJS) de l’Université Mundiapolis qui propose un master Droit des affaires en alternance ou encore l’Institut supérieur d’ingénierie et des affaires (ISGA) qui a opté pour plusieurs types de formation alternée master Miage (méthode informatique appliquée à la gestion des entreprises) en audit et conception des systèmes d’information ou des MBA en administration des entreprises dans les parcours du management, du marketing, du management des ressources humaines ou encore du management de la qualité.

Une voie pour la titularisation

Pour les entreprises, il s’agit d’une aubaine pour préparer les alternants aux exigences de leurs métiers. «Le secteur automobile est connu pour avoir opté pour ce mode d’apprentissage. Dans beaucoup de cas, certaines missions en alternance finissent par se concrétiser en embauche car les stagiaires ont eu le temps de s’adapter à la culture d’entreprise», souligne Elias El Mehdi, DG de Samel Auto. D’autres types d’industries et l’hôtellerie sont également séduits. «Via l’alternance, nous pouvons donner leur chance à des jeunes issus de milieux défavorisés», explique Mohamed Berhili, DG de Hapimag Palmeraie Marrakech.

Cette démarche entre parfaitement dans une logique RSE et les profils des étudiants sont de véritables motifs de satisfaction. Les entreprises les gardent longtemps dans leurs équipes et peuvent donc les initier concrètement à leurs métiers. Enfin, l’alternance est une bonne alternative pour tester son choix de métier. «Beaucoup de candidats n’ont pas mûri leur projet professionnel. C’est pourquoi l’alternance est un mode d’apprentissage dynamique qui permet de tester concrètement son choix de métier et de secteur d’activité», commente M. Berhili.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *