La CNSS a régularisé 65 303 salariés en 2014
21 avril 2015
Aziza belouas (1447 articles)
0 Commentaire
Partager

La CNSS a régularisé 65 303 salariés en 2014

Les contrôleurs ont effectué 2 064 sorties et régularisé une masse salariale de 1,9 milliard de DH. L’hébergement et la restauration, l’industrie manufacturière et le commerce sont les secteurs les plus contrôlés.

La Direction du contrôle et de l’inspection de la Caisse nationale de sécurité sociale ne baisse pas la garde. Le rythme des contrôles et inspections des entreprises reste soutenu. D’après les dernières statistiques de la caisse, 2 064 sorties ont été effectuées de janvier à décembre 2014. Même si le nombre des missions de contrôle est inférieur à 2013 qui a enregistré 2 400 opérations, les responsables de la caisse soulignent que la réorganisation du système de contrôle a permis plus d’efficacité et un suivi automatique des entreprises. Ces missions ont permis de déclarer 65 303 salariés et de régulariser une masse salariale de 1,9 milliard de DH.

Les cotisations dues ont, quant à elles, atteint 478 MDH.  

D’après les récentes statistiques de la CNSS, le secteur de la restauration et l’hôtellerie arrive en tête avec 476 missions qui ont permis de régulariser 5 476 salariés et une masse salariale de 126 MDH. En termes de masse salariale régularisée, la construction est en tête avec 556 MDH. On retiendra ensuite que 10 683 salariés ont été déclarés dans le secteur des activités de services et de soutien, suite à 116 missions d’inspection qui ont permis de régulariser 180 MDH de masse salariale. Le transport, l’entreposage et le secteur manufacturier arrivent en deuxième et troisième place avec respectivement 7 947 et 7900 salariés régularisés.

La chasse au travail au noir impose une veille continue

Globalement, selon les responsables de la CNSS, les secteurs qui ont été le plus contrôlés durant l’année 2014 sont l’hébergement et la restauration, le commerce, la réparation d’automobiles et de motocycles et les industries manufacturières.

Celles-ci conservent toujours la troisième place en nombre de missions de contrôle et d’inspection, soit 287, car ce secteur a traditionnellement été épinglé pour le travail au noir et l’emploi des mineurs.

Dans la construction, le nombre de salariés régularisés a atteint 8 654 contre 8 264 en 2013. Dans l’agriculture, la pêche et la sylviculture, le nombre des contrôles a également augmenté, passant de 117 en 2013 à 121 en 2014. L’importance du travail au noir et des temporaires exige, selon la CNSS, une veille continue au niveau de ces secteurs d’activité dont 6 815 salariés ont été régularisés l’année dernière.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *