La Banque Populaire s’associe à l’AMICA et la FIEV pour accompagner les PME de l’industrie automobile
12 octobre 2017
Naoufel Darif (754 articles)
0 Commentaire
Partager

La Banque Populaire s’associe à l’AMICA et la FIEV pour accompagner les PME de l’industrie automobile

Une plateforme sera mise en place pour accompagner les PME de l’identification des projets jusqu’à leur aboutissement. Le renforcement des fonds propres et le financement en devises des PME est prévu.

La Banque Populaire franchit une nouvelle étape dans son accompagnement aux PME de l’industrie automobile. La banque vient de s’associer à l’Association marocaine de l’industrie et du commerce automobile (AMICA) et son équivalent français la FIEV pour mettre en place une plateforme d’accompagnement destinée aux PME du secteur, leur proposant une assistance pour l’identification de projets, l’évaluation de la typologie de partenariat avec des partenaires éventuels, le conseil et l’appui financier jusqu’à l’aboutissement des projets. Selon le management de la banque, cette convention vise à permettre aux PME de l’industrie automobile de bénéficier de la croissance et de la montée en puissance qu’amorce aujourd’hui le secteur à travers la dynamique des écosystèmes. Selon le ministre du commerce et de l’industrie, les dispositifs d’aides prévus dans le fonds industriel, l’accompagnement des établissements bancaires et la montée en cadence des locomotives bénéficient aux PME qui ont une fenêtre de tir très convenable pour réaliser des investissements rentables et participer activement à la création de la richesse.

«Outre le financement, la banque veut contribuer à la réalisation des objectifs stratégiques du secteur à travers le networking, et ce, en rapprochant les investisseurs marocains et étrangers et en encourageant des projets de création de joint-ventures», affirme Mohamed Benchaaboun, PDG du groupe Banque Populaire.

De l’avis du ministre du commerce et de l’industrie, les écosystèmes automobiles définis par le Plan d’accélération industrielle on atteint un stade de maturité qui permet au secteur d’aller vers un nouveau palier de croissance: 650 000 véhicules produits d’ici 2021 avec un chiffre d’affaires projeté de plus de 100 milliards de DH et un taux d’intégration industrielle de 65% minimum.

Pour la BP, une nouvelle étape peut donc être engagée pour l’atteinte de l’un des objectifs stratégiques du Plan d’accélération industrielle qui oblige la banque à revoir son offre proposée aux PME de rangs 2 et 3 pour plus de sophistication et de ciblage des besoins. Chose faite grâce à la seconde convention conclue entre la Banque Populaire et l’AMICA. Cet accord étend l’offre de services de la Convention «Automotive Clusters Banque Populaire», signée en juillet 2015, et ce, notamment par l’intégration d’une offre pour le renforcement des fonds propres (en faisant appel à du private equity) dans le cadre des partenariats issus de l’accompagnement par la plateforme (objet de la première convention).

La seconde convention prévoit également des outils novateurs de financement en faveur des PME en zones franches, en l’occurrence le leasing et le factoring en devises. Ceci en plus de l’offre de base qui prévoit le financement de l’investissement et des besoins nés de l’exploitation avec des conditions préférentielles.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *