Kraft Foods recapitalise l’ex-société des Cafés Ennasr
6 juillet 2007
Lavieeco (25045 articles)
0 Commentaire
Partager

Kraft Foods recapitalise l’ex-société des Cafés Ennasr

Un apport de 182 MDH en argent frais pour éponger des pertes cumulées de 134 MDH.
La société est plombée par la bataille judiciaire entre
ses anciens propriétaires marocains.

Le géant américain des produits alimentaires (café, chocolat, biscuits, mayonnaise, crackers…) Kraft Foods remet de l’ordre dans les finances de sa filiale marocaine, Kraft Foods Maroc (KFM), ex-société des Cafés Ennasr, en hissant son capital de 55 MDH à 236,8 MDH. Cette recapitalisation de 181,8 MDH vient à point nommé pour le leader marocain de production de café après que ses fonds propres ont viré au rouge dès 2004.

Kraft Foods voit ainsi la facture de l’acquisition en 2001 de KFM, qui s’élève à plus de 300 MDH, augmenter encore. Il faut dire que, depuis sa vente par Omar Berrada, le fabricant de la célèbre marque Gaouar traverse une période critique. Avec un CA en perte de vitesse, les pertes cumulées ont totalisé 134 MDH entre 2003 et 2005. En cause, un marché du café de plus en plus… corsé par l’émergence de nouveaux concurrents et la montée en puissance du café en capsules (Lavazza, Dubois, Illy, Mauro…).

KFM veut en terminer avec le procès d’ici la fin 2007
Pour éviter l’asphyxie financière, la société devait se maintenir sous perfusion grâce à des crédits bancaires à court terme avec l’appui de la maison-mère. Ce qui aggravait la contre-performance opérationnelle par des charges financières importantes. L’argent frais permet à KFM de se concentrer sur son plan de restructuration.

Outre l’assainissement financier, le numéro deux mondial de l’agroalimentaire (derrière le Suisse Nestlé) compte en terminer d’ici fin 2007 avec le procès Gaouar dans lequel il s’est trouvé impliqué alors que l’affaire concerne en premier lieu les deux ex-associés de Cafés Ennasr, la famille Gaouar et Omar Berrada. KFM espère une confirmation par la Cour suprême du jugement en appel qui avait débouté la famille Gaouar dans ses revendications au titre du préjudice qu’elle aurait subi d’une clause de non- concurrence que feu Mustapha Gaouar aurait consentie à son ex-associé Berrada au milieu des années 80. Kraft Food Inc a déjà décidé de se retourner contre le vendeur Berrada, au cas où le jugement lui serait défavorable. Elle argue, dans son rapport annuel 2006, que celui-ci ne lui aurait pas dévoilé, au moment de la transaction en 2001, le risque potentiel de revendications par la famille Gaouar de dédommagements.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *