14 juin 2010
Mohamed Moujahid (1048 articles)
0 Commentaire
Partager

Haj : les agences de voyages baissent leur prix à  31 000 DH pour reconquérir des clients

De nouveaux critères sont introduits dans le système d’évaluation des agences candidates.
Le contenu des offres sera vérifié par une commission qui se rendra en Arabie Saoudite avant le début de l’opération.

Les voyagistes repartent à la conquête des clients pour le pèlerinage à la Mecque. Leur fédération (Fnavm) fait le pari d’offrir cette année aux pèlerins un meilleur service «en baissant les prix pour toucher le maximum de monde et en introduisant de nouveaux critères de sélection des agences éligibles», selon Lahbib Et Eulj, son président. En effet, d’une part, les agences de voyages avaient coutume de cibler les  couches de la population les plus aisées qui veulent accomplir leur devoir religieux dans des conditions confortables. D’autre part, et c’est lié, les prix pratiqués qui commençaient à partir de 55 000 DH par personne permettaient aux agences de dégager des marges bénéficiaires intéressantes. Or, avec l’instauration du nouveau système des quotas basé sur le libre choix des pèlerins, les agences de voyages ont vu leurs parts de marché se réduire comme peau de chagrin. En 2009, elles n’ont transporté que 4 600 pèlerins et, du coup, ont été acculées à revoir leur copie. Ainsi, le prix minimum pour accomplir le haj avec une agence de voyages n’est plus aujourd’hui très loin de celui pratiqué par le ministère des habous. Elles proposent des formules à partir de 31 000 DH, selon M. El Eulj. En principe, elles devraient attirer plus de clients. Leur part sera connue à l’issue des tirages au sort des futurs pèlerins qui ont commencé lundi 7 juin.

Une liste nationale des guides et des accompagnateurs sera élaborée

Parallèlement, de nouveaux critères ont été introduits dans la sélection des agences qui concourent à l’organisation. En plus des critères classiques d’évaluation et de notation, elles peuvent bénéficier de points supplémentaires quand elles ont leur propre site web, quand elles organisent des circuits touristiques ou quand elles ont fait bénéficier leur personnel de programmes de formation. Car le but, précise Lahbib El Eulj, est d’avoir un tissu d’agences qui maîtrisent parfaitement leur métier.
L’autre innovation consiste à effectuer cette année le contrôle a priori des prestations. Cela signifie que les agences sélectionnées sont tenues de communiquer le nom des hôtels et des prestataires de services avec lesquels elles travaillent en Arabie Saoudite. Une commission mixte composée des représentants des pouvoirs publics et des professionnels devrait se rendre dans ce pays, à la veille de Ramadan, pour vérifier si ces prestations sont conformes au produit commercialisé. Un travail est aussi en train d’être effectué pour améliorer les prestations des guides religieux et des accompagnateurs.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *