9 novembre 2009
Mohamed Moujahid (1048 articles)
0 Commentaire
Partager

Haj et Omra : assouplissement des conditions d’octroi de devises étrangères

Les transferts ne sont plus à  autorisation préalable.
Une dotation supplémentaire de 10 000 DH pour
le Haj et 20 000 DH pour la Omra.

L’Office des changes vient d’assouplir les conditions d’octroi de devises pour les voyages touristiques et religieux. Les nouvelles règles sont fixées dans une circulaire publiée le 29 octobre. Il n’y a pas de changement pour la dotation touristique proprement dite, mais pour le Haj et la Omra, il y a, selon de nombreux voyagistes et à leur tête la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (Fnavm), une évolution réelle.
Ainsi, les agences de voyages et le ministère des habous  peuvent désormais effectuer en toute souplesse les transferts relatifs à la couverture des frais de séjour des pèlerins en Arabie Saoudite sans en référer à l’Office des changes. En d’autres termes, ces transferts ne sont plus soumis à autorisation préalable, comme c’était le cas auparavant. De ce fait, les organisateurs peuvent, s’ils le désirent, transférer, en une seule fois, l’intégralité des montants dus aux prestataires saoudiens, alors qu’auparavant l’opération se déroulait en deux versements. Une telle possibilité, explique Lahbib El Eulj, président de la Fnavm, permet aux agences de voyages agréées d’avoir une force de négociation plus importante et d’obtenir ainsi des prix plus intéressants.
En second lieu, les banques sont habilitées à transférer, selon la circulaire, «les montants nécessaires au règlement des dépenses correspondant à la couverture des frais de séjour des pèlerins en Arabie Saoudite». Elles comprennent hébergement, transport, restauration et autres services, y compris l’encadrement des pèlerins. Cela veut dire que les tarifs officiels pratiqués par les agences de voyages sont entièrement couverts par ce dispositif.

Les pèlerins peuvent utiliser leur dotation touristique
Il faut savoir qu’auparavant les pèlerins étaient couverts sur la base de 29 000 DH (produit standard), ce qui les obligeait, pour le complément, soit à avoir recours à leur dotation touristique, soit à s’adresser aux agences qui utilisaient leurs comptes en devises auprès des banques. Pour la première fois, en effet, l’Office des changes autorise des dotations spécifiques aux agences de voyages, 10 000 DH pour le Haj et 20 000 DH pour la Omra, le tout par pèlerin, destinées à la couverture de «leurs menues dépenses diverses en Arabie Saoudite, sans que ces agences ne soient astreintes à en justifier l’utilisation à l’Office des changes».
Elles sont également autorisées à utiliser, s’il le faut, la dotation touristique des pèlerins et de leurs accompagnateurs aussi bien dans le cadre du Haj ou de la Omra pour faire bénéficier les pèlerins qui le désirent de prestations d’un niveau supérieur au produit commercial standard.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *