Gestion des écosystèmes forestiers : le Maroc présente sa stratégie aux Nations Unies
11 mai 2018
Lavieeco (24922 articles)
0 Commentaire
Partager

Gestion des écosystèmes forestiers : le Maroc présente sa stratégie aux Nations Unies

Pas moins de 600 000 ha à l’horizon 2024 dans le cadre de la stratégie du Maroc 2015-2024 pour la préservation, le développement des écosystèmes forestiers et la lutte contre la désertification.

Le Maroc a présenté sa politique dans la gestion des écosystèmes forestiers et la vision de la Stratégie nationale 2015-2024 en matière de forêts, lundi 7 mai, lors de la 13e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-13). A cette occasion, Abdeladim Lhafi, Haut commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), a mis en évidence l’expérience du pays en matière de gestion durable des écosystèmes forestiers. M. Lhafi a ainsi souligné les retombées de la gestion durable des ressources forestières pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030, principalement celles qui sont liées à l’élimination de la pauvreté, à la préservation et la restauration des écosystèmes liés à l’eau, à l’accès à l’énergie durable, et à la lutte contre les changements climatiques ainsi que leurs répercussions.

Le couvert végétal s’est amélioré

Le Maroc, qui a placé parmi ses priorités la gestion durable des ressources naturelles et la coopération internationale à travers le lancement des initiatives phares, à l’instar de l’initiative 3S «Soutenabilité, Stabilité, Sécurité» adoptée lors de la COP 22 à Marrakech, a soumis en plénière sa Contribution nationale volontaire (CNV) pour l’intensification des efforts pour la réalisation des objectifs et cibles mondiaux relatifs aux forêts inscrits dans le Plan stratégique des Nations Unies pour les forêts 2017-2030. Ces efforts remontent à plusieurs années. En effet, selon les rapports de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’évolution des forêts dans le monde, le rythme moyen de variation du couvert forestier au Maroc est passé de moins 1% entre 1990 et 2000 à plus 2% entre 2000 et 2010. Cette dynamique est maintenue. Pour preuve, le HCEFLCD envisage de reboiser 600 000 ha à l’horizon 2024 dans le cadre de la stratégie du Maroc 2015-2024 pour la préservation, le développement des écosystèmes forestiers et la lutte contre la désertification.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *