El Othmani défend la politique agricole du gouvernement
2 juin 2018
Mehdi Jaouhari (169 articles)
0 Commentaire
Partager

El Othmani défend la politique agricole du gouvernement

Selon le chef du gouvernement, le Plan Maroc Vert a accordé une grande importance à la commercialisation et la valorisation des produits agricoles. Il a souligné que plusieurs mesures ont été prises pour protéger la production nationale.

Comme à l’accoutumée, les questions liées à l’activité agricole se sont invitées lors de la séance plénière de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, lundi 28 mai dernier. En réponse à une question portant sur la commercialisation des produits agricoles, le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a défendu le bilan du Plan Maroc Vert en la matière et exposé d’autres projets en cours. Selon lui, «le Plan Maroc Vert a accordé une grande importance à la commercialisation et la valorisation des produits agricoles, en faisant face à plusieurs défis, notamment la désorganisation des marchés et la multitude des intermédiaires entre le producteur et le consommateur, ce qui affecte négativement la qualité du produit et des services».

«Une stratégie a été adoptée pour développer la commercialisation des produits, basée notamment sur la mise à niveau du marché national, l’encouragement des producteurs, en l’occurrence les petits et les moyens en vue de les organiser en coopératives, la réforme globale du marché de gros en réduisant le nombre de marchés de 38 à 32 tout en assurant une couverture équilibrée au niveau du territoire national, la modernisation des infrastructures, la mise en place d’un modèle de gestion efficient et le codage des produits agricoles, ainsi que l’adoption du regroupement agricole, pour assurer l’approvisionnement régulier d’unités valorisées avec des produits de haute qualité», a-t-il indiqué.

Toujours selon le chef du gouvernement, cette stratégie repose, également, sur la création des pôles agricoles à Meknès, Berkane, Tadla, Al Gharb, Al Haouz et Souss qui constitueront une nouvelle génération de stations industrielles intégrées disposant d’un espace pour la conversion, la collecte, le stockage et la valorisation des produits agricoles avant leur commercialisation à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. «Ces pôles seront, aussi, équipés de stations logistiques pour faciliter la commercialisation des produits agricoles, en particulier ceux destinés à l’exportation, la promotion des exportations marocaines et l’accès à de nouveaux marchés», a ajouté le chef du gouvernement.

Préservation des revenus des agriculteurs

S’agissant de la commercialisation des céréales, M. El Othmani a fait savoir que plusieurs mesures ont été prises pour protéger la production nationale et réglementer son encadrement et sa commercialisation afin d’assurer un revenu satisfaisant pour encourager les producteurs à continuer d’investir dans la production céréalière, en fixant le prix de référence du blé tendre à 280 DH le quintal, anticipant le début de la période de commercialisation du blé tendre subventionné (15 mai au lieu de début juin) et encourageant les intervenants à collecter la plus grande quantité de production, outre la mise en place d’une subvention de 10 DH par quintal, afin de garder le prix du pain à la portée du consommateur.
Le chef de l’Exécutif a également rappelé lors de son intervention les prévisions du gouvernement, faisant état d’une production céréalière record au titre de l’actuelle campagne agricole. «Celle-ci devrait atteindre un niveau exceptionnel de 98,2 millions de quintaux, soit une hausse de 3% par rapport à la campagne précédente», a-t-il rappelé.

Mots-clés Agriculture

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *