Collecte du blé tendre : l’Etat fixe les règles
18 mai 2017
Lavieeco (23158 articles)
0 Commentaire
Partager

Collecte du blé tendre : l’Etat fixe les règles

Le prix de référence est fixé à 280 DH/q, la prime de magasinage à 2 DH par quinzaine et les droits de douane sur le blé tendre à 135%. Les coopératives pourront plus facilement trouver des financements pour la collecte.

Le dispositif permettant aux agriculteurs de tirer un meilleur profit de l’excellente récolte de céréales (102 Mq) attendue pour la campagne 2016-2017 est connu. La décision conjointe du ministère de l’économie et des finances et de celui de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a été signée, mardi 9 mai, par Mohamed Boussaid et Aziz Akhannouch qui sont respectivement à la tête de ces deux départements.

Le prix de référence rendu moulin pour une qualité standard est ainsi fixé à 280 DH/q. Dans le même ordre, une subvention forfaitaire de 10 DH/q est versée pour les achats de blé tendre de production nationale effectués du 15 mai au 15 octobre 2017. Durant cette même période, la prime de magasinage est arrêtée à 2 DH/q par quinzaine pour la quantité globale du blé tendre collecté, octroyée aux organismes stockeurs. Cette prime sera servie jusqu’à fin décembre 2017.

Le Crédit Agricole ouvre des lignes de crédit spécialisées

Et pour que les prix soient rémunérateurs, les droits de douane sur les importations de blé tendre sont fixés à 135% jusqu’au 31 décembre 2017. Enfin, le système d’appels d’offres pour l’approvisionnement des minoteries industrielles en blé tendre destiné à la fabrication des farines subventionnées est reconduit.

Par ailleurs, une convention de financement destinée à soutenir les coopératives agricoles dans les opérations de collecte de la récolte céréalière a été signée par le ministère de l’agriculture, le Groupe Crédit Agricole du Maroc, les coopératives, l’Union nationale des coopératives agricoles marocaines (UNCAM) et la Fédération nationale des minotiers. Le GCAM s’est engagé à mettre en place des lignes de financement spécialisées pour permettre aux coopératives membres de couvrir les frais de collecte et de stockage du blé tendre national. Sur le terrain, cette opération de collecte sera encadrée par le ministère à travers ses services régionaux et l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL).

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *