Collecte des déchets à  Casablanca : les nouveaux délégataires sur la brèche
31 mars 2014
Anne-sophie Martin (653 articles)
0 Commentaire
Partager

Collecte des déchets à  Casablanca : les nouveaux délégataires sur la brèche

Les deux sociétés ont intégré l’ensemble du personnel des anciens adjudicataires et repris leurs camions roulants. Elles ont six mois pour se conformer aux nouvelles exigences.

Comme convenu, le nouveau contrat de gestion déléguée des services de propreté du Grand Casablanca, signé le 24 février, est entré en vigueur depuis le 1er mars. Malgré un bref mouvement de grève initié par un syndicat, les nouveaux adjudicataires, le libanais Averda et la filiale de Suez Environnement, Sita El Beida, se sont rapidement mis au travail.

Ils disposent d’une période transitoire de six mois pendant laquelle ils doivent notamment se mettre en conformité avec les nouvelles exigences du cahier des charges. Cela comprend notamment l’introduction de nouveaux camions roulants, de corbeilles publiques ou encore de conteneurs plus grands que chacun a proposés dans son offre.

A ce jour, les innovations qui seront prochainement mises en place n’ont pas été dévoilées. Du côté de Sita, pratiquement toutes les commandes ont été passées, notamment les plus importantes. La réception du nouveau matériel se fera au fur et à mesure.

En attendant, l’ensemble des camions roulants, qu’il s’agisse de ceux de Sita El Beida ou des deux anciens opérateurs, Pizzorno et Tecmed, ont été récupérés et repeints aux couleurs des deux nouveaux délégataires. Les nouveaux camions sont attendus en dernier lieu, compte tenu du temps nécessaire pour les acheminer.

A noter également que l’ensemble du personnel issu des deux anciens adjudicataires a été entièrement repris mais des négociations sont en cours pour évaluer la possibilité de répondre aux exigences des syndicats. Des recrutements sont par ailleurs programmés pour compléter les équipes.
Suivi de la collecte par GPS

Chez la filiale de Suez Environnement qui a hérité de deux des quatre lots qui composent le marché, on assure que les principaux points noirs de la zone sous tutelle ont été éradiqués dans la première quinzaine du nouvel exercice. Une nouvelle organisation est également en train de se mettre en place.

«Avec le nouveau découpage géographique vient en effet le besoin de revoir notre organisation et celle de nos équipes», commente-t-on chez l’opérateur. Aujourd’hui, une meilleure coordination semble s’installer entre les deux adjudicataires et la commune. Celle-ci fait l’interface entre Averda et Sita El Beida pour assurer l’uniformisation de l’organisation, à commencer par le suivi par GPS de la collecte.

Enfin, il est à noter que les deux délégataires s’apprêtent à entamer le processus d’implication des arrondissements pour les informer et les sensibiliser aux nouveautés en train de s’appliquer sur le terrain.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *