22 décembre 2006
Lavieeco (25016 articles)
0 Commentaire
Partager

CMA-CGM lorgne la Comanav

L’armateur français est déjà  partenaire de la compagnie nationale dans le deuxième terminal containers de Tanger Med et Somaport

Il pourrait aussi développer au Maroc le tourisme de croisière.

Les dirigeants de CMA-CGM ne cachent plus leur intérêt pour la Comanav qui figure sur la liste des entreprises à  privatiser. C’est ainsi que le géant du transport maritime a invité la presse, lundi 18 décembre, pour une présentation de ses activités, suivie de la visite de l’un de ses bateaux de passage au port de Casablanca.

Il faut dire que CMA-CGM est présent au Maroc depuis 1986. Mais c’est en 2002 que le groupe s’y est installé, en partenariat avec le groupe Navimar, à  Tanger (une arrivée par semaine), Agadir (deux) et Casablanca (six), ses trois ports d’attache dans le pays. Mais c’est par sa prise de participation à  hauteur de 20 % dans le deuxième terminal containers de Tanger Med aux côtés de la Comanav (20 %) et d’Eurogates (40 %) que CMA-CGM opère un virage dans son implantation locale. En décembre 2005, le groupe avait acquis Dextra Maghreb et Dextramar dont l’activité est concentrée sur les conteneurs réfrigérés. Aujourd’hui, CMA-CGM, qui a acquis cette année un immeuble et un dépôt à  Casablanca, emploie 307 personnes et assure 13 % du trafic national. Il est aussi présent dans la manutention à  travers ses filiales dont Somaport, la société nouvellement créée avec la Comanav.

Petite société de transport maritime fondée en 1978 à  Marseille par un Libanais, Jacques Saadé, CMA-CGM a vite pris une dimension internationale pour devenir le 3e armateur mondial, avec 286 navires dont 87 sont sa propriété, sans parler des 70 à  réceptionner d’ici 2010. La société dessert 350 ports à  travers la planète et est présente dans 150 pays avec un volume transporté de 5 millions d’EVP (équivalent vingt pieds) en 2005 et un CA de près de 6 milliards d’euros (66 milliards de DH), qui atteindra 7 milliards d’euros en 2006 (77 milliards DH). Le développement du groupe qui emploie 11 000 personnes s’est fait grâce à  des acquisitions d’armateurs de renom, entre autres CGM (Compagnie nationale française), en 1996, Delmas et Sud Cargos en 2006. Mais surtout les dirigeants de CMA-CGM ont très vite senti la montée des économies asiatiques et le premier bureau a été ouvert à  Shangha௠en 1992. Aujourd’hui CMA-CGM est le deuxième transporteur au départ de la Chine.

Pour le Maroc, les dirigeants de CMA-CGM disent s’intéresser de près au créneau du tourisme de croisière, segment dans lequel le groupe s’active aussi.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *