Casablanca-Settat : soutien conséquent de l’Etat à l’agriculture
9 avril 2018
Mehdi Jaouhari (162 articles)
0 Commentaire
Partager

Casablanca-Settat : soutien conséquent de l’Etat à l’agriculture

6,8 milliards de DH investis depuis 2009. Quelque 122 525 agriculteurs ont profité des subventions dans le cadre du Fonds de développement agricole. 120 projets d’un investissement global de 5,6 milliards de DH ont été réalisés dans le cadre du Pilier I du PMV.

Pas moins de 2,6 milliards de subventions accordées par l’État et 6,8 milliards investis depuis 2009. Ces sommes en disent long sur l’effort colossal des pouvoirs publics et des agriculteurs depuis l’activation du Plan Maroc Vert (PMV) dans la région Casablanca-Settat. Selon les chiffres les plus récents de la Direction régionale de l’agriculture (DRA), 122525 agriculteurs ont profité de cette manne dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA). Par rubrique d’investissement, le volet «irrigation et foncier» a absorbé 34% des aides financières publiques, suivi de «la production animale» (29%) et du «matériel agricole» (25%). Le reste est réparti comme suit : 10% pour la rubrique «exportation», 1% pour celle des «plantations fruitières» et 1% pour «unité de valorisation».

Par ailleurs, 120 projets d’un investissement global de 5,6 milliards de DH ont été réalisés dans le cadre du Pilier I du PMV. De son côté, le pilier II ayant trait à l’agriculture solidaire a contribué à la réalisation de 47 projets pour un investissement global de 632 MDH

S’agissant des projets transverses, la première tranche du programme national d’économie d’eau de l’irrigation (PNEEI) a contribué à l’équipement de 11 816 ha pour une enveloppe de 440 MDH. Le financement a été mobilisé en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

De plus, 3 208 ha supplémentaires ont été achevés et 7 508 en cours d’équipement d’ici fin 2018 au titre de l’équipement interne dans le cadre du même programme.

Le programme d’extension d’irrigation (PEI) qui démarrera en 2018

Le PNEEI vise en effet à atténuer la contrainte hydrique, considérée comme le principal facteur limitant à l’amélioration de la productivité agricole. Au niveau national, il consiste en une conversion massive de l’irrigation de surface et par aspersion à l’irrigation localisée, sur une superficie de près de 550 000 ha pendant une période de 10 ans, soit un rythme d’équipement moyen de près de 55000 ha/an. Concernant la deuxième tranche dans la région et dont les premiers projets ont démarré en 2017, 44510 ha seront équipés pour une enveloppe de 1,7 milliard de DH d’ici 2021.

Pour ce qui est du partenariat public privé (PPP) en irrigation, 3 200 hectares est en cours d’équipement d’ici fin 2018 – dont 95% déjà achevés -, le tout pour un budget de 430 MDH.

Pour sa part, le programme d’extension d’irrigation (PEI), qui démarrera cette année, ciblera 2 500 ha. Une enveloppe  de 222 MDH sera investie d’ici 2020.

La vocation agricole de Casablanca-Settat est incontestée. Les chiffres clés de la monographie actualisée – à fin mars 2018 – sont là pour le rappeler. En fait, la surface agricole utile (SAU) représente 66,3 % de la superficie totale de la région. La superficie irriguée est de 146 436 ha, soit environ 10,8 % de la SAU. Les céréales représentent plus de 80% des superficies emblavées. Les précipitations moyennes annuelles reçues au niveau de la région sont d’environ 347 mm. La région Casablanca-Settat constitue le grenier traditionnel du Maroc en matière de production céréalière et contribue de 24% dans la production nationale céréalière. A propos de la production animale, la région réalise 45% de la production nationale en viande blanche, 24 % de la production de lait, et 18 % de la production en viande rouge. Elle compte actuellement 1115 organisations professionnelles agricoles dont plus de 80% sont des coopératives agricoles, notamment laitières. 70% d’entre elles sont actives. Ce développement de l’organisation des agriculteurs a accompagné le développement de la grande irrigation dans la région.

Mots-clés Casablanca

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *