Cartes bancaires : le taux de fraude s’établit à  0.05% pour le Maroc
3 août 2011
Anne-sophie Martin (653 articles)
0 Commentaire
Partager

Cartes bancaires : le taux de fraude s’établit à  0.05% pour le Maroc

La fraude a considérablement baissé depuis 2004 durant laquelle le taux était de 0,48%. Elle est plus fréquente sur les cartes bancaires étrangères. Le paiement en ligne avec les cartes locales reste sûr.

Le Centre monétique interbancaire (CMI) aura eu du pain sur la planche depuis son lancement en 2004. En effet, au troisième trimestre 2004, le taux de fraude à la carte bancaire était de 0,48% sur les transactions bancaires effectuées au Maroc alors qu’il était de 0,13% dans la région CEMEA (Europe centrale, Moyen-Orient, Afrique). Depuis, la tendance s’est largement inversée.
A fin décembre 2010, ce taux au Maroc s’est ainsi établi à 0,05%, tandis que le taux moyen constaté sur la région CEMEA est de 0,1% et de 0,074% en France. Un vrai progrès donc qu’il convient d’attribuer d’abord à la mise en place d’un comité de sécurité des cartes entre les banques et le CMI et à la migration vers la norme EMV (cartes dotées de puce). «Depuis 2006, le taux de fraude subi sur les transactions de paiement au Maroc a toujours été inférieur au taux de fraude moyen de la région CEMEA, à laquelle le Maroc appartient par ailleurs. Ce taux de fraude est même passé en-dessous de la moyenne mondiale», se félicite le CMI. La plupart des fraudes enregistrées au Maroc sont le fait de la perte ou du vol de carte bancaire sur le territoire marocain, mais surtout de la falsification de cartes étrangères, qui ont pu être volées ou dont les coordonnées ont été récupérées sur des sites internet étrangers.

La fraude via le e-commerce ne représente que 0,001% des transactions

Ce qui explique aisément que le taux de fraudes constaté sur les transactions bancaires en ligne au Maroc est de 9% en ce qui concerne les cartes étrangères et de seulement 0,001% pour les cartes bancaires nationales. Et encore, ces quelques cas isolés ne concerneraient que la subtilisation des données par un proche, comme un enfant. Sachant que 95% des transactions bancaires effectuées sur internet sont effectuées par des cartes marocaines, le CMI a mis un point d’honneur à sécuriser le secteur dès son démarrage. Ainsi, «le CMI et Maroc Télécommerce ont tout de suite défendu aux sites commerciaux locaux d’enregistrer ou de manipuler les données bancaires d’un client qui a choisi de payer ses prestations sur Internet», est-il précisé. Et ce, à l’inverse de nombreux sites internet étrangers qui vous permettent d’enregistrer vos données bancaires, lors de votre premier achat pour vous éviter de les entrer à nouveau lors de vos prochaines transactions.
De leur côté, les émetteurs de carte n’ont pas manqué de mettre en place des pare-feux contre la fraude à la carte bancaire via internet. Depuis 2008, Visa a mis en place au Maroc son système de contrôle «Verified by Visa» qui permet aux internautes de s’authentifier par un code confidentiel additionnel. De manière générale, pour vous prémunir contre cette forme de criminalité, rien de plus simple : cachez systématiquement le clavier lorsque vous composez votre code, ne communiquez jamais les détails de votre carte bancaire, gardez toujours votre carte à portée de vue lorsque vous réglez chez un commerçant et n’hésitez pas à gommer ou surligner d’un feutre noir le code de vérification figurant sur le dos de votre carte, une fois que vous l’avez mémorisé.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *