Aziz Rabbah prépare une stratégie  pour le transport aérien domestique
12 septembre 2014
Younes Tantaoui (435 articles)
0 Commentaire
Partager

Aziz Rabbah prépare une stratégie pour le transport aérien domestique

L’objectif est de dépasser les difficultés connues sur ce segment entre 2005 et mi-2013 et accélérer le développement du secteur. En attendant, le ministère capitalise sur les résultats satisfaisants des dernières lignes conventionnées lancées par la RAM. Royal Air Maroc va porter dès ce mois d’octobre le nombre total de ses dessertes domestiques à  22 lignes.

Bientôt, les Marocains pourront voyager en avion vers toutes les régions du Royaume à des horaires et tarifs commodes. C’est en tout cas l’objectif que se fixe aujourd’hui le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique dans le cadre de l’un de ses chantiers les plus stratégiques : le développement du transport aérien domestique. Pour y arriver, la tutelle s’apprête à lancer une étude devant servir de base à la mise en place de toute une stratégie de développement et de promotion de ce secteur. Selon le département de Aziz Rabbah, en plus de concevoir des plans d’actions sur le court, moyen et long termes, l’étude en question devrait permettre de faire le point sur le rôle de Royal Air Maroc en matière d’investissement et d’organisation dans ce segment, ainsi que sur l’apport de l’Etat en matière d’encouragement, d’incitation et de refonte des cadres réglementaire et procédural. Il s’agira en outre de définir les mesures à prendre par les services opérationnels de l’Etat, à savoir ceux relevant du ministère de l’équipement, du ministère de l’intérieur et du ministère du tourisme, pour dépasser les contraintes et obstacles qui entravent le développement du transport aérien domestique. Comme nous l’explique le ministère, l’étude devra dans un premier temps être consacrée à l’élaboration de la situation actuelle, avant d’entamer les phases d’élaboration des scénarios pour le développement du transport aérien domestique et l’établissement d’un plan d’actions.
Ceci tombe à pic, faut-il le dire, vu que la dernière décennie a été particulièrement difficile pour ce secteur alors qu’elle devait initialement être la décennie de son essor.

Le trafic domestique a repris légèrement des couleurs

D’après les données officielles, après une première baisse du trafic de 8,7% sur la période 2005-2009 (passant de 1,87 million de passagers à 1,7 million), le transport aérien domestique a accentué sa baisse à 14% entre 2009 et 2013 (passant de 1,7 million de passagers à 1,47 million). Pourtant, c’est en 2009 qu’avait été créée RAM express, une compagnie à bas prix qui devait, en principe, permettre de redresser la barre. Finalement, l’expérience fut un échec -pour les raisons que tout le monde connaît- et il aura fallu attendre les derniers mois de 2013 pour arrêter l’hémorragie. Avec le lancement de nouvelles dessertes conventionnées par la RAM, le trafic domestique a repris légèrement des couleurs. D’ailleurs, le ministère de tutelle ne cache pas sa satisfaction, faisant état d’une augmentation du trafic domestique de 11% comparativement à 2012. Entre la date d’entrée en vigueur des premières conventions sur les lignes desservant le Sud (Dakhla, Guelmim, Tan-Tan et Laâyoune) et fin 2013, soit en huit mois, le trafic a même enregistré des hausses d’au moins 57% sur ces dessertes comparativement à la même période de 2012. C’est ce qui a convaincu les pouvoirs publics de poursuivre sur la même lancée avec la signature récente de nouvelles conventions permettant de desservir des villes comme Ouarzazate, Errachidia et Oujda. Une autre ligne a été ouverte récemment en attendant la conclusion de sa convention, à savoir celle reliant Casablanca, Tétouan et Al Hoceima suite à un accord de principe avec l’Etat. «Pour les régions de Taza-Al Hoceima et Tanger-Tétouan, RAM a commencé la desserte à compter du mercredi 7 août 2013 à raison de trois fréquences par semaine, en attendant que tous les partenaires des régions de Taza-Al Hoceima et Tanger-Tétouan signent la convention de partenariat», explique-t-on auprès de la compagnie.
Ces conventions ont donc permis de porter le nombre total de destinations desservies par la RAM dans le Royaume à 21, dont 16 à partir de Casablanca et 5 inter-régionales. Selon des sources proches de la compagnie, une autre ligne permettant de relier Marrakech à Ouarzazate devrait être ouverte à partir d’octobre prochain. De même, les négociations sont également en cours pour la finalisation des conventions pour la région de l’Oriental afin d’augmenter les vols à destination d’Oujda et de Nador. Le ministère se dit prêt à lancer d’autres dessertes régionales, et ce, en attendant que la stratégie soit finalisée et que d’autres mécanismes de développement du transport aérien domestique soient arrêtés.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *